La Réunion

Une semaine à la Réunion #1

Nous voilà remis de nos émotions après le passage du cyclone Berguitta qui a fait plus de peur que de mal à l’île Maurice, heureusement ! Le cyclone s’est affaibli et est finalement passé à 15km de la côte mauricienne, avant de poursuivre sa route vers la Réunion. Voilà une transition toute trouvée pour vous parler enfin de mon voyage d’une semaine à la Réunion ! J’ai eu la chance de terminer 2017 et de démarrer 2018 en beauté, sur cette île, qu’on appelle ici l’île soeur !

En panne d’appareil photo, toutes les images que vous verrez dans ce post viennent de mon smartphone… 😕 MAIS je vous propose d’abord une petite vidéo qui vous donnera un aperçu de notre séjour, avant de vous raconter un peu plus en détail notre programme. C’est parti !

 

Le problème avec cette île splendide, c’est qu’une semaine à la Réunion c’est beaucoup trop court, il y a tant à voir ! J’ai l’impression de n’avoir aperçu qu’une infime partie de l’île. Je ne me permettrai donc pas de vous dire qu’il faut absolument voir ci ou ça. Je vais plutôt partager mon expérience et vous raconter mon voyage. Voilà ce qu’on va faire : je vais vous dérouler le programme que je me suis concoctée et pour ceux qui seraient tentés de s’y rendre, je partagerai quelques infos pratiques et mes bonnes adresses à la fin de ce post.

Je précise qu’il ne s’agit pas, cette fois, d’un voyage avec enfant. Je suis partie accompagnée de la sœur de JM, qui est très portée sur la randonnée, nous étions donc dans le même mood 🙂

 

Une semaine à la Réunion : mon programme

★ L’ascension du Piton de la Fournaise

À nous les sommets ! Au lendemain de notre arrivée, on attaque avec le Piton de la Fournaise, LE volcan actif de l’île. Le Piton de la Fournaise culmine à 2632 mètres d’altitude. Nous nous rendons en voiture au plus près du point de départ de cette rando. Après 1h30 de trajet, nous arrivons sur la route du volcan, qui porte bien son nom. Au détour d’un virage la plaine des sables s’ouvre sous nos pieds, on se sent tout petit dans ce paysage lunaire. La terre est sombre, avec des reflets rougeâtres. Aucune végétation.

Pas besoin de guide, la randonnée n’est pas particulièrement technique et le chemin très bien balisé avec des traces blanches tout au long de l’ascension. On commence par descendre des marches pour rejoindre l’enclos. Le Formica Léo attire l’oeil, avec son allure de mini volcan perdu dans la plaine. Puis on marche sur la lave, qui prend des formes et des couleurs différentes, selon qu’elle est plus ou moins ancienne. Après 2h30 de marche, nous arrivons au sommet. Difficile de décrire ce qu’on ressent à la vue de l’immense cratère. Je n’avais jamais rien vu de tel… La nature est belle et vue d’ici et très impressionnante. Le retour se fait tranquillement, j’avais parfois l’impression de marcher sur les roches arrondies de la Côte de Granit rose. Malgré les nuages, il fait chaud et le soleil tape. Nous avons réussi à prendre des coups de soleil sur les oreilles et le crâne ! Seule la fin de cette randonnée est un peu raide, avec ces hautes marches à remonter pour rejoindre le parking du Pas de Bellecombe. Mais ça en vaut largement la peine.

Route du volcan à la Réunion Nomadic Bernique en haut de la Fournaise

 

★ La Réunion et ses cascades

Au troisième jour, nous décidons d’aller découvrir quelques-unes des nombreuses cascades qui font la réputation de l’île. Nous ne serons qu’une semaine à la Réunion, nous devons optimiser notre temps. Et justement, non loin de notre location se trouve l’endroit parfait, entre Saint-Gilles les Bains et Saint-Gilles les hauts : la ravine Saint Gilles. On y accède par un petit sentier qui nous permet de découvrir trois cascades pour le prix d’une ! Il y a d’abord le bassin Malheur, ensuite la cascade des Aigrettes et le bassin des Cormorans. L’ensemble de la randonnée dure environ une heure, sans compter le temps de baignade dans les différents bassins.

A savoir❗️ Le sentier est officiellement fermé mais c’est pourtant un endroit très fréquenté. Pour plus de détails concernant l’accès aux cascades je recommande vivement d’aller consulter le site randopitons.

Bassin des Cormorans à la Réunion

Bassin des Cormorans

Bassin Malheur à la Réunion

Cascade des Aigrette à la Réunion

 

★ L’ascension du Piton des Neiges

C’était LE moment tant attendu du séjour, notre façon de fêter l’arrivée de 2018.

🔜 J’ai l’intention d’en faire un article à part, parce que l’expérience le mérite !

 

★ Le Sauvage

Après une journée consacrée à l’ascension du piton des neiges, le lendemain sera consacré au farniente ! En fin d’après-midi, on décide quand même d’aller se dégourdir les jambes… et le gosier. On opte pour un apéro-coucher de soleil les pieds dans le sable. Nous nous rendons au Sauvage, un bar-resto qui donne sur la plage des Brisants à Saint-Gilles les Bains. Le cadre est juste parfait : cocktails, tapas, face à la mer, les pieds dans le sable, le coucher de soleil étant la cerise sur le cake. Bon, pour les tapas il faudra revenir, le resto est fermé le mardi et, je vous le donne en mille, on était mardi ! Alors là, on a fait LE faux pas des vacances… j’ose à peine vous le dire. Après deux cocktails, il commençait à se faire tard, la faim se faisait sentir, la flemme de chercher un autre resto à cette heure nous gagne. Bon j’arrête de tourner autour du pot : on a fini par passer au Quick…

Restaurant Sauvage

 

★ Le Maïdo

Le Maïdo est un autre sommet, que nous atteindrons en voiture. Il culmine à 2200 mètres d’altitude et domine le cirque de Mafate, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour rejoindre les hauteurs, la route est une fois de plus étroite et faite de centaine de virages bien serrés. Pas évident quand on est, depuis des années, plutôt habituée à se déplacer en métro qu’en voiture ! Et, si on peut reprocher pas mal de choses aux routes mauriciennes, on ne peut pas dire qu’elles sont montagneuses. Je me concentre, ma co-pilote s’accroche et le stress s’en va peu à peu alors qu’on atteint la magnifique forêt des Tamarins. À peine le temps de garer la voiture, que nous apercevons les nuages qui arrivent à toute allure. Il va falloir se dépêcher si on veut profiter de la vue. Déjà beaucoup de monde sur le site (le deuxième site le plus visité de l’île après la Fournaise), mais une fois que le cirque de Mafate s’étend sous nos pieds, on en oublierait presque qu’on est loin d’être seul au monde. J’aurai pu rester des heures à admirer la profondeur du paysage, mais les nuages arrivent en masse et nous rappellent que la nature est reine. Pour aujourd’hui nous nous sommes suffisamment rincés l’œil apparemment !

Le panorama était juste époustouflant. Je manque un peu de mots pour retranscrire la vue et les sensations… Je manque aussi d’images qui ne soient pas dans les nuages !

Maido à la Réunion

Sous ces nuages, le cirque de Mafate, classé au patrimoine mondial de l’UNECO 🙈

Le Maido à la Réunion

 

★ Bassin bleu

Nous avions entendu du bien de ce bassin d’eau douce en milieu naturel situé sur la commune de Saint-Benoît. Si le lieu est agréable et rafraîchissant, pas de coup de coeur. C’est un site aménagé et facilement accessible, mais qui a peu de charme comparé aux trois bassins que nous avons découvert quelques jours auparavant du côté de la Ravine Saint-Gilles.  Il faut dire qu’il y avait beaucoup de monde ce jour-là et que le ciel était couvert. L’eau n’était donc pas aussi bleue et limpide qu’elle peut l’être habituellement. Mais avec la chaleur qu’il faisait, une petite baignade est toujours la bienvenue !

 

Voilà pour le programme de notre semaine à la Réunion. Et les plages me direz-vous? Les plus belles sont à Maurice 😉 Nous avons privilégié la terre à la mer. Maintenant place aux bonnes adresses et aux infos pratiques :

 

Infos pratiques et adresses

 

▸ Comment aller à la Réunion depuis l’île Maurice ?

C’est une des liaisons aérienne les plus chères si on considère le rapport prix / distance ! Le vol dur environ 40 minutes car seulement 231 km séparent les deux îles. J’ai opté pour le billet le moins cher, proposé à ce moment-là par la compagnie Air Austral, et il m’a coûté un peu plus de 200€. Un projet de traversée en catamaran doit voir le jour mais malheureusement il n’y a pour le moment aucune autre option possible.

 

▸ Quel temps fait-il à la Réunion en décembre ?

Je suis partie un peu après Noël. Le mois de décembre est beau et chaud, mais c’est aussi le début de la saison des pluies donc un peu risqué. Et si globalement nous avons de la chaleur et du beau temps, il y a aussi eu quelques passages pluvieux.

L’idéal, pour mettre toute les chances de son côté d’un point de vue météo, c’est de partir entre avril-juin et septembre-novembre.

 Une semaine à la Réunion

 

▸ Comment visiter la Réunion ?

L’idéal est vraiment de louer une voiture. Il y a bien des bus mais l’île est assez grande et surtout je n’ose pas imaginer les trajets en bus dans les routes de montagne 🙈

On m’a recommandé plusieurs loueurs, mais je m’y suis prise un peu tard. J’ai réservé chez Sixt, une des rares agences à qui il restait encore des véhicules une semaine avant notre arrivée.

Le + : une agence à l’aéroport de Saint Denis pour retirer et ramener la voiture, un service efficace et rapide.

Le coût : 280 €

 

▸ Où se loger pour une semaine à la Réunion

Nous avons loué un logement via Airbnb. Ce qui nous semblait important : être à proximité des routes de départ pour nos randonnées. Le bungalow est situé aux Avirons, à l’Ouest de l’île. Une petite commune sur les hauteurs, pas très loin de Saint Leu et l’Étang-salé.

Le + : super calme, jolie déco, piscine dans laquelle on n’a même pas eu le temps de faire trempette !

Le coût : 380€ la semaine

Si vous vous n’avez jamais réservé sur Airbnb, en cliquant sur ce lien de parrainage vous obtiendrez une réduc de 25 € sur votre premier voyage (de mon côté, je bénéficierai aussi d’une remise 😁).

Notre location aux Avirons

 

Mon récit se termine ici, j’espère vous avoir fait voyager un peu. Comme je le disais, je prépare un article spécifique pour vous raconter l’ascension du Piton des Neiges, parce que c’était foufou ! Un très bon entrainement avant le trail auquel je me suis inscrite cette semaine… Les trois sorties hebdomadaires auxquelles je me suis astreinte pendant des mois pour Le marathon de Paris me semblent très très loin 🙈 Je ne suis pas sûre de venir à bout d’un trail de 11km. Mais je vous tiens au jus !

 

No Comments

    Leave a Reply