Bali Vie nomade au quotidien

S’installer à Bali quelques mois

 

Après 9 mois sur les routes du monde et un mois dans ma Bretagne natale pour recharger les batteries, nous continuons l’aventure ! Cependant, nous allons donner une nouvelle tournure à ce voyage, en posant nos valises plus longtemps que prévu. He oui, on a décidé de s’installer à Bali quelques mois.

 

Pourquoi Bali ?

J’ai raconté ici notre première découverte de l’île. Je dois dire que j’en ai gardé un souvenir assez merveilleux. C’était, à mes yeux, notre plus beau voyage en famille. Depuis ce premier séjour, l’île est restée dans un coin de ma tête. Après notre année à l’île Maurice et notre retour en France, nous avons rapidement eu de nouvelles envies d’ailleurs. Le regard tourné vers l’Asie, il m’est souvent arrivé de fantasmer sur une vie à Bali tous les trois. J’ai rêvassé sur mon site préféré, Expat.com, en m’imaginant préparer une nouvelle expatriation. Du fond de mon canapé, je me m’étais même renseignée sur les écoles à Bali pour A1. Alors en préparant ce voyage, il était certain que nous y retournerions.

 

 

Quand la vie nomade prend une nouvelle tournure

Nous ne renonçons pas à notre vie de nomade pour autant, mais nous l’envisageons sous une nouvelle forme. Nous serons plutôt semi-nomades ! Pourquoi ? Ces derniers mois, nous avons constaté que voyager en changeant souvent de pays demande beaucoup de temps et d’énergie. L’organisation est lourde et la logistique sur place prend un temps considérable. Chaque fois qu’on change de ville, il faut appréhender à nouveaux les lieux, trouver un logement bon marché dans un quartier qui nous conviendra, louer nos véhicules, comprendre le système de téléphonie qui diffère d’un pays à l’autre, repérer tous les commerces et, accessoirement, organiser la suite du voyage ! Je suis loin de m’en plaindre, mais c’est à prendre en compte.

Bon pour être honnête, l’organisation du voyage est chronophage mais ce sont surtout nos projets professionnels et l’instruction en famille qui nous prennent la majorité de notre temps. Nous avions besoin et envie de ralentir le rythme pour être capable de tout faire, en ayant le loisir d’apprécier notre environnement, sans pression. La solution : se poser plusieurs mois au même endroit.

Ça tombe bien, je rêvais de vivre à Bali 😉

s'installer à Bali quelques mois

 

S’installer à Bali quelques mois et trouver une école pour le fiston !

Ah oui, ça, c’est la grande nouvelle ! Cette première année d’instruction en famille n’a pas été de tout repos, enfin surtout du point de vue des parents. Ce n’est un secret pour personne, on peut dire qu’on a bien galéré ! Le démarrage a été difficile (Instruction en famille : où en est-on ?), puis les choses se sont arrangées (L’instruction en famille : bilan après 6 mois). Mais la fin de l’année scolaire été à nouveau compliquée… Nous en avons discuté entre nous et avec A1 bien sûr. Pour lui, l’école à la maison était une chouette expérience. Il trouve même que ça s’est très bien passé ! 😮  Malgré tout, en fin d’année scolaire, il nous a fait part de son envie d’avoir plus de copains. Nous lui avons demandé s’il aimerait retourner à l’école et la réponse était plutôt oui ! Je pense qu’il a bien saisi qu’il y avait des avantages à l’instruction en famille, mais l’envie de retrouver des copains et une vie collective était tout aussi grande.

C’est pour toutes ces raisons qu’on a décidé de s’installer à Bali quelques mois et d’inscrire A1 à l’école. Je vous en dirai plus à ce sujet car trouver une école abordable à Bali, ce n’est pas simple !

 

Petite anecdote de cet été

Nous avons compris que le manque de copains avait été le point faible de l’année scolaire d’A1. Je vous rassure, il n’en a pas souffert outre mesure. Ça aurait juste été plus sympa pour lui de rencontrer davantage d’enfants. Mais je crois que mon fils aime bien jouer les victimes. Cet été, il est allé se faire couper les cheveux. Rapidement, la coiffeuse a engagé la conversation en mode salon de coiffure :

– Bonjour A1, tu as quel âge ?

– 10 ans

– Et tu habites où ?

– J’ai plus de maison…

– Ah… et tu vas où à l’école ?

– Je ne vais plus à l’école…

– …

Moment gênant ! Il n’avait visiblement aucune envie de bavarder et a pris un malin plaisir à ne donner aucune explication. Un peu plus et la coiffeuse appelait la DASS 😅

 

La suite au prochain épisode

Voilà, nous sommes à Bali depuis une semaine déjà. A1 a donc repris le chemin de l’école. Et oui, pour lui la rentrée c’était lundi dernier. Après ces premiers jours, il est super enthousiaste, mais je vous en dirai plus sur cette école quand on aura quelques semaines de recul.

Et moi dans tout ça, je suis aussi excitée qu’à la veille de la rentrée ! Je vous en parlais récemment dans un article (le premier jour du reste de ma vie… professionnelle !), je me suis lancée un nouveau défi côté pro. Et maintenant, bien que les émotions soient assez confuses (🤗 😅 😮 😱 😟 😬 🤔), ben y a plus qu’à.

Et vous, du changement en perspective après l’été ?

Bonne rentrée à tous !

 

You Might Also Like...

8 Comments

  • Reply
    Maëla
    24/08/2018 at 08:40

    Et bien, la petite famille nomade commence de nouvelles expériences! 🙂
    Tu sais que nous aussi, nous en avions parlé sur notre blog de la logistique chronophage (notre blog n’est malheureusement plus en ligne). Il y a évidemment des différences entre voyager en avion et sacs à dos et en camping-car, mais les bases restent les mêmes : appréhender à nouveaux les lieux, trouver un endroit agréable où se garer, comprendre le système de téléphonie, repérer tous les commerces (mais aussi, apprendre se repérer à l’intérieur des commerces d’un nouveau pays!), organiser la suite du voyage… Mais aussi pour nous : trouver de l’eau potable, faire de menus réparations sur le camping-car, laver notre linge (à la Scrubba, un sac spécial) et trouver où l’étendre, se laver… Je cite notre blog : “Notre quotidien est surtout occupé à se procurer ces choses essentielles à la vie de tous les jours.”. Et effectivement, tout ça prend du temps! Alors heureusement, moi je n’avais pas visé aussi haut que toi, je comptais uniquement réussir mon master et, au début du voyage, j’avais encore un contrat en free-lance en cours, mais je n’en ai (heureusement) pas accepté d’autre. Le Master, j’ai réussi “à moitié” disons, sur la fin du voyage il y a eu du laisser-aller, une envie de profiter car la fin se profilait. Bon! Je suis en train de finir et je ne suis pas encore en train d’envisager redoubler mon année pour terminer, tout va bien! 😉

    • Reply
      Nomadic Bernique
      24/08/2018 at 10:03

      Ah oui, j’imagine qu’en camping-car la logistique doit être encore piiire. Plus de liberté, mais en même temps d’autres contraintes, dont le où se laver qui doit revenir régulièrement quand même 😅. Accroche toi pour le master, tu seras trop contente une fois en poche !

  • Reply
    Caroline
    24/08/2018 at 09:32

    Un proverbe dit (grosso modo): “à vouloir pêcher tous les poissons, on n’en pêche aucun”. C’est sûr que votre projet est ambitieux. Rien que faire l’école à la maison en plus de son boulot Waouh!!! On comprend bien cette idée de poser les sacs à dos à Bali et effectivement profiter de cet endroit coup de cœur!
    Hâte de lire la suite.
    Bises!!!!

    • Reply
      Nomadic Bernique
      24/08/2018 at 10:06

      C’est vrai qu’on est partis sur les chapeaux de roues donc effectivement là on calme un peu le jeu 😬
      Bonnes fin de vacances et des bises chez vous !

  • Reply
    Nicole et Stéphane
    27/08/2018 at 23:19

    Bonjour vous trois, bonne vie à Bali. continuez à nous donner de vos nouvelles.

  • Reply
    AURELIE OH
    01/10/2018 at 11:51

    Hâte de lire la suite de vos aventures ! que ce soit ton nouveau virage pro ou la nouvelle école d’A1 !
    gros bisous à vous 3

    • Reply
      Nomadic Bernique
      26/10/2018 at 04:37

      Coucou Aurélie, je reprends doucement la rédaction du blog après quelques semaines davantage consacrées au lancement de mon activité ! Je ferai bientôt un bilan école. Bisous

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.