Bali Sport et voyage

Où apprendre à surfer à Bali quand on est débutant ?

 

C’est tout moi ça. Je m’apprête à vous parler de ma première leçon de surf et je vous mets une photo de 3 poufs sur le sable. Mais c’est tellement bon de poser ses fesses là-dedans après 2 heures de sport intensif. Je pense que c’est comme le vélo ou le ski, plus facile de débuter lorsqu’on est enfant qu’à l’approche de la quarantaine 😅

Avant de me lancer dans cette activité, totalement débutante et un peu trouillarde, j’ai tout checké. J’ai commencé par vérifier qu’il n’y avait pas de requin dans le coin, sait-on jamais ! Ensuite, je me suis demandé où apprendre à surfer à Bali. Il y a des spots de surf et des écoles à peu près partout dans le sud de l’île, comment choisir ?

plage Bali

 

Où apprendre à surfer à Bali : choisir la bonne plage

Toute la côte de Canggu, où nous sommes installés pour plusieurs mois, est bordée de plages de plusieurs kilomètres de long. Et sur chacune d’entre-elles, on peut admirer les surfeurs danser sur des vagues impressionnantes. Ils viennent du monde entier pour les vagues de Bali ! Renseignements pris, certaines plages sont plus propices que d’autres à l’apprentissage du surf. À Canggu, la plage de Batu Bolong, aussi appelée Old Man’s, semble être la plus appropriée pour débuter. Le problème, c’est que je n’ai pas trouvé d’école qui soit dans mes critères. Il est possible d’aller sur la plage, de louer des surfs et de demander à quelqu’un de vous donner un cours. Je suis plutôt du genre à faire confiance, mais comment dire, en voyant la taille et la force des vagues ici, j’avais besoin d’un peu plus. Il me fallait de la sécurité, des recommandations et un bon prof !

 

Où apprendre à surfer à Bali : choisir la bonne école

Après avoir identifié les meilleures plages pour débuter, j’ai cherché LA bonne école. Assez naturellement, on s’est tournés vers l’école française de surf à Bali pour qu’A1 puisque comprendre toutes les consignes. Cette école a une excellente réputation et les profs ont des brevets de sauveteurs nageurs et d’éducateurs sportifs en surf. Oui, mais voilà, à 50€ le cours, soit 150 € pour trois personnes, c’était hors budget.

J’ai cherché une école de surf locale qui entre dans mes critères (sécurité avant tout). Et j’en ai trouvé une sur Airbnb ! Depuis quelque temps déjà, la plateforme propose des logements, mais aussi des “expériences”. Nous n’avions jamais testé, c’est chose faite.

Je ne pense pas que les deux écoles soient comparables. Nos profs balinais n’ont pas dû passer leur brevet d’éducateur sportif.  À noter que l’école française assure les élèves pendant toute la durée du cours, mais également durant le transport. Vous imaginez bien que ce n’est pas le cas de l’école balinaise.

surfs sur une plage à Bali

Mysurfschool Bali, une école de surf locale

Certes, cette école n’offre pas le même niveau de conditions de sécurité, mais elle a très bonne réputation et la sécurité est aussi une de leur priorité.

Nous avions 2 profs pour nous trois. De si petits groupes pour apprendre, c’est l’idéal. Le cours est en anglais, donc on a fait un peu de traduction pour A1 histoire de s’assurer qu’il avait capté les consignes de sécurité. Pour le reste, il y a deux mots à comprendre : paddling et stand up !

Je me revois allongée sur la planche, la vague arrivant derrière moi et j’entends encore la prof me crier « paddling, paddling, paddling…. Stand-up ! » Et là… ben c’est quitte ou double. En général, tu te mets debout sur la planche en tentant de reproduire la technique vue quelques minutes plus tôt sur la plage et… splash ! C’est le plongeon et la machine à laver qui s’en suit. Mais parfois, oh miracle, tu montes sur la planche, la technique est encore approximative, et tu tiens dessus plus ou moins longtemps. Dans ce cas-là, tu as le sourire jusqu’aux oreilles parce que quand même, cette sensation est juste géniale. Mais aussi très brève 😁 Bon, inutile d’imaginer une seconde pouvoir choisir dans quelle direction aller, pour une première session vous ne déciderez de rien. La planche ira là où bon lui semble et si vous résistez, soyez heureux !

Des débuts hésitants

A1 surfe

On prend la confiance

Dab sur un surf

On ne se sent plus et on dab

 

Les prestations de Mysurschool Bali

  • 2 h 30 de cours : 20-30 min de consignes de sécurité + théorie, 55 min de surf, 10 min de pause et 55 min de surf.
  • L’école prévoit 1 prof pour 2 adultes et 1 prof par enfant.
  • Prêt du matériel (planche, top, crème solaire)
  • Transport gratuit (on viendra vous chercher et on vous ramènera)
  • Des poufs et des parasols sur la plage pour les breaks
  • Des photos de votre session envoyées par mails

Le tout pour moins de 19 € par personne et par cours. Pas comparable non plus avec l’école française !

 

Apprendre à surfer en famille !

L’avantage quand tout le monde débute, c’est que les adultes et les enfants peuvent apprendre en même temps. Bon, je vous préviens, les enfants vont vous balader. Ils ont, pour la plupart, davantage d’équilibre que les adultes… Et beaucoup plus d’énergie.

Après la théorie et la première heure de pratique dans l’eau, je suis allée m’échouer sur un pouf. J’étais complètement lessivée et il m’a fallu un bon quart d’heure avant de pouvoir repartir. La deuxième heure a été moins facile, je n’avais plus aucune force dans les bras pour ramer et me relever sur la planche. Je vous préviens, après une demie journée de sport intensif, les conséquences ne seront pas les mêmes pour tous. Contrairement à A1 qui n’a pas eu une seule courbature, JM et moi avons eu l’impression d’être passés à la machine, en mode essorage. Mais sans regret ! Si vous êtes de passage sur l’île et à la recherche d’une école où apprendre à surfer à Bali, je vous recommande Mysurfschool Bali sans hésiter.

NomadicBernique Surfe

On sent la maîtrise… quelle légèreté et quelle grâce ! 😁

 

J’avais entendu dire que la toute première leçon de surf n’était pas forcément une partie de plaisir tant il est compliqué de trouver son équilibre. D’ailleurs, je n’imaginais pas réussir à me tenir debout sur une planche dès la première leçon. Bon, pour l’instant je suis quand même plus à l’aise avec des baskets aux pieds. Mais en fin de compte, on a tous les trois réussi et adoré. Conclusion : il n’y a pas d’âge pour s’y mettre !

 

 

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.