Instruction en famille

L’instruction en famille : bilan après 6 mois

 

La moitié d’une année est passée depuis que nous avons quitté Montreuil pour voyager ! J’ai eu envie de faire un petit bilan de ces 6 derniers mois : l’instruction en famille, le voyage, le boulot…

Commençons par l’école à la maison.

 

Nos débuts difficiles avec l’instruction en famille

Si vous avez lu mon dernier article au sujet de l’instruction en famille, vous êtes peut-être inquiet. Ont-ils étripé ce pauvre gamin ? L’ont-ils réinscrit à l’école fissa ? Bref, ont-ils tenu le coup ?

Lorsque j’ai écrit cet article en décembre dernier, nous avions commencé l’école à la maison depuis deux mois. Et c’est vrai que le départ était plutôt mal engagé.

Pourquoi ?

Je n’ai pas vraiment d’explication mais peut-être que c’était le temps nécessaire pour que chacun de nous s’adapte à cette nouvelle vie. Peut-être que passer de l’école traditionnelle à l’instruction en famille quand on est en CM2 n’est pas aussi facile que je l’avais imaginé. A1 s’est plié aux règles de l’école pendant près de sept ans, ce n’est certainement pas évident de basculer d’un système scolaire à l’instruction en famille du jour au lendemain. De nouvelles façons de faire, un nouveau mode de vie, les parents qui deviennent les profs…

Peut-être aussi que nous, les parents, avons voulu trop bien faire, guidés par la peur de mettre notre fils en échec mais aussi par notre souvenir de l’école. Tentant d’appliquer des méthodes que nous avons vu pratiquées par nos enseignants, il y a… trente ans ! On a fait des erreurs en pensant faire au mieux mais on apprend, sur le tas !

Nous sommes en Thaïlande actuellement et avant d’entrer dans le vif du sujet je vous présente notre école temporaire, là où on s’installe le plus souvent pour travailler tous les trois :

La salle de classe

La salle de classe

La piscine - cour de récré

La cour de récré

On ne pourrait rêver plus bel espace de travail si ?

Après un démarrage laborieux, on peut dire aujourd’hui que ça va beaucoup mieux. Bien sûr tout n’est pas rose, chacun garde ses humeurs, mais on s’est remis en question et surtout on a mis en place des petits trucs qui nous ont bien aidé.

 

Nos astuces pour faciliter l’instruction en famille

 

Je précise que je gère le français et JM les maths. Cliché, mais on était chacun plus à l’aise avec ces matières.

✓ Garder son calme en toute circonstance

Haha ! Ça vaut pour toutes les situations de la vie courante, mais croyez-moi, concernant l’école à la maison les nerfs peuvent être mis à rude épreuve. On n’y parvient pas toujours, mais étant donné qu’on a jamais vu les choses s’arranger en s’énervant on s’est dit que ça ne valait pas la peine de persévérer dans cette voie. Pourtant on était bien lancé ! Maintenant, on tente de désamorcer les choses avant que ça tourne au vinaigre. On re-la-ti-vise ! Quitte à remettre à plus tard. Il nous arrive d’expliquer à A1 que là, ensemble, on n’y arrive pas donc réessaiera une autre fois, avec d’autres explications. Et il ne faut pas croire que ça l’arrange, assez souvent il prend ça comme un défi et fait une ultime tentative.

✓ Varier les méthodes

Il y a vraiment des trucs qui ne fonctionnaient pas du tout. Et à mon avis quand ça ne veut pas, inutile de persévérer. Le livre de français par exemple : un vieux machin gentiment offert par la maîtresse mais qui, vraiment, ne lui donnait pas envie. Je ramais quotidiennement pour le motiver… On a donc changé de méthode. J’ai recherché quelque chose qui le motiverait davantage et j’ai trouvé sur le site de l’Académie en ligne, les cours du CNED en accès gratuit. Le site est mal foutu mais en cherchant bien on arrive à avoir le programme de français, niveau CM2. On retrouve les leçons, séquence par séquence, sous forme de fiches d’activités. On a essayé et il préfère de loin travailler le français comme ça plutôt qu’avec son vieux livre. Et avec un peu d’envie ça change tout !

✓ Mêler travail et plaisir le plus souvent possible

Alors ça, c’est le truc que j’ai lu partout avant de faire l’école à la maison : saisir chaque occasion qui se présente pour prolonger l’apprentissage. Franchement, je trouvais ça bien gentil, mais concrètement je ne voyais pas bien comment ça allait se mettre en place et je me disais que c’est pas comme ça qu’on allait finir le programme scolaire ! En fait, avant d’être en voyage, je n’avais pas conscience de tout le temps qu’on allait passer ensemble.  Depuis 6 mois, nous passons toutes nos journées à faire des choses ensemble, découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles langues, d’autres traditions. Il y a énormément d’occasions de discuter, de s’interroger, de chercher les réponses. Alors bien sûr, ça ne remplace pas l’école, mais quand même il apprend beaucoup de cette façon là aussi. Et puis parfois il ne faut pas aller chercher bien loin. Écrire un carnet de bord, des cartes postales, faire de l’anglais sur la tablette (avec l’application gratuite DuoLingo), lui demander de calculer l’addition, traduire un panneau, regarder des Chiffres et des Lettres sur TV5 Monde quand on est à la maison à 14h 😀

✓ Les capsules vidéo

Je sors régulièrement l’arme capsule vidéo quand une leçon de grammaire s’annonce particulièrement difficile. C’est plus ludique et il aime bien. Ça pose les bases en quelques minutes de façon plutôt sympa. Je recommande le site du réseau Canopé qui vraiment bien. Par contre, dans certains pays il faut un VPN pour accéder aux vidéos.

✓ Les exercices en ligne

Je ne prévois pas d’exercices en ligne à chaque fois. Un peu comme pour les capsules vidéo, je les garde sous le coude pour le motiver quand une notion est un peu compliquée. Il s’entraîne d’abord sur son cahier d’activité et on poursuit avec quelques exercices en ligne qui, en général, l’amusent beaucoup plus que l’écrit.

✓ Travailler dans un espace « public »

Voilà  LE truc qui nous a le plus aidé et auquel je n’ai pensé au départ : plutôt que de rester dans l’appartement, on va s’installer ailleurs. On se pose dans un endroit calme, bien sûr, mais où il y a un peu de passage et où on ne sera pas seul. La plupart du temps c’est l’espace commun de notre résidence, mais ça peut être dans un café. Pour nous, c’est un moyen très efficace de lutter contre les petits affrontements quotidiens, les réactions exagérées voire exaspérantes du genre, je m’étale de tout mon long sur la table tellement j’en peux plus, ou je hausse le ton, frôlant l’insolence parce que je n’ai plus envie. Mais ça vaut également pour les parents, parfois tentés eux aussi de hausser le ton un peu trop rapidement. Et oui, avec quelques personnes présentes on ne se laisse pas autant aller que si on était juste entre nous, où il si facile de glisser vers la dispute pour un oui ou pour un non… Là, on est plus mesuré dans nos comportements, on se contient un peu plus. Il n’est pas question de ne pas être nous-même, mais le simple fait d’être en société fait qu’on se comporte différemment. Chacun prend un peu sur soi et ça réduit les tensions.

A1 en plain travail

 

Soyons réaliste, il y a encore pas mal de moments de galère où on aimerait bien l’envoyer dans le bureau de la directrice… Mais ça n’a rien à voir avec les débuts, où on s’est réellement demandé si on allait y arriver.

Après avoir partager mon point de vue sur l’école à la maison, je me suis dit que ça pourrait être intéressant d’avoir aussi le point de vue de l’élève.

 

L’avis de l’intéressé

Hier, on a fait une leçon sur la presse : on a étudié la « une » d’un journal et les différents types d’article : un éditorial, une interview, etc. Et je lui ai proposé de l’interviewer. Avec son accord, je retranscris ici ses réponses, sans les fautes (enfin normalement).

Cahier de français

 

✏️ Interview d’A1, 10 ans, après 6 mois d’instruction en famille

 

Est-ce que tu aimes faire l’école à la maison avec tes parents ?

Oui j’aime bien.

 

D’après ton expérience, quels sont les difficultés et les inconvénients de l’école à la maison ?

Comme je fais l’école près d’une piscine, j’ai du mal à me concentrer, je préfèrerai aller me baigner. Les inconvénients de l’école ici : je n’ai pas de copain (mais je peux toujours pousser papa dans la piscine).

 

Quels sont les avantages de faire l’école à la maison ?

Je peux me lever tard

Je fais l’école en maillot de bain donc je peux me baigner pendant la récré

Je peux aller au WC quand je veux et manger quelque chose si j’ai faim

Je fais l’école le matin seulement

Je n’ai pas de devoir

Je fais moins de matières

 

Que penses-tu d’avoir tes parents comme prof ?

J’aime bien et ça ne me dérange pas.

 

Tu seras en 6ème l’année prochaine, aimerais-tu continuer l’école à la maison ou préfèrerais-tu découvrir le collège ?

J’aimerais autant l’un que l’autre.

D’un côté je n’aurai toujours pas de copain avec l’école à la maison. Au collège, j’aurai des copains mais beaucoup de devoirs.

 

Comme vous pouvez le constater j’ai tâté un peu le terrain pour la rentrée prochaine. Une seule chose est sure, avec toutes les matières qu’il y a en sixième, j’appréhende déjà l’école à la maison ! Mais chaque chose en son temps, finissons déjà l’année scolaire et… vivement les vacances 😎

 

Si vous aimez les bilan, je viens de publier le bilan de nos 6 mois de voyage en famille !

 

 

You Might Also Like...

8 Comments

  • Reply
    kriss
    25/04/2018 at 13:10

    Ah oui, on est loin de la maman et du fiston un peu désespérés que j’avais croisés au supermarché il y a 6 mois !! 🙂
    Votre école a l’air encore plus fun que la nôtre !
    As-tu pensé à des correspondants internet ? Pour qu’il ai des moments de copinages dans la journée ? Je ne sais pas quelle forme cela pourrait prendre ceci dit.
    Bon courage pour que tout cela tienne dans la durée.

    • Reply
      Nomadic Bernique
      25/04/2018 at 17:13

      Ahah, heureusement quand même parce que ce jour là j’aurai été capable de l’envoyer en internat !
      Il a gardé contact avec des copains donc ils s’écrivent des mails ou s’appellent. Mais tu vois, à la différence de Ronan qui a ses copains à Maurice et que tu peux inscrire à des activités, en voyage forcément c’est plus compliqué, on a pas le temps de créer vraiment des liens. Et on a pas de bol car bizarrement il n’y a quasi jamais d’enfants là où on loge. Mais bon, il est loin d’être malheureux pour autant, et il va se prendre une bonne dose de copains et de cousins cet été. Des bises chez vous

  • Reply
    Baseball
    30/04/2018 at 12:19

    Moi aussi j’ai 10 ans et je fais l’ecole à la maison. 🙂

    • Reply
      Nomadic Bernique
      30/04/2018 at 16:59

      Bonjour Elric, ça te plait l’école à la maison ? Je suis allée voir ton blog 👍

  • Reply
    Daphné @ be frenchie
    22/05/2018 at 12:14

    C’est une chouette expérience que vous vous offrez – et c’est très intéressant de lire l’avis de ton grand sur l’école à la maison. Que cette suite de voyage soit merveilleuse !

    • Reply
      Nomadic Bernique
      22/05/2018 at 12:41

      Merci beaucoup ! Nous allons essayer de la rendre merveilleuse 😊

  • Reply
    Rumi
    22/05/2018 at 18:53

    Ton post me fait echo, nous sommes en voyage en famille en Asie depuis janvier, nous avons décidé de rester dans un seul pays, les enfants vont donc à l’école (en anglais). Initialement nous avions prévu de continuer le programme français en parallèle. Mais rapidement c’était la cata, des heures pour faire un seul exercice, des hurlements… l’horreur. Nous avons lâché. Et maintenant que nos enfants comprennent mieux l’anglais, il leur reste de l’énergie pour travailler “un peu “le programme français. Ils retrouveront leurs camarades à la rentrée (en bretagne) et j’espère qu’ils ne seront pas trop largués! Ils ont mis beaucoup d’énergie pour apprendre une nouvelle langue et c’est chouette aussi!

    • Reply
      Nomadic Bernique
      23/05/2018 at 11:18

      Merci pour ton message Rumi. Ton parcours m’intéresse beaucoup ! Dans quel pays êtes vous restés et combien de temps? J’imagine que vous aviez un visa spécifique pour que les enfants puisse aller à l’école ? L’inscrire dans une école anglophone pour quelques mois est une option que nous envisageons aussi, mais il y a ce problème de visa. Je suis sure qu’ils ne seront pas largués et surtout c’est une super opportunité pour progresser de façon fulgurante en anglais !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.