Thaïlande

Une expérience locale au lac Huay Tung Tao à Chiang Mai !

 

Bien que nous soyons en voyage, depuis notre installation à Chiang Mai nous gardons un rythme très classique : le boulot en semaine et les sorties le weekend ! Je vous emmène aujourd’hui au lac Huay Tung Tao, à environ 10 km du centre de Chiang Mai.

 

Comment aller au lac Huay Tung Tao de Chiang Mai

Je ne vous ai pas encore parlé des transports thaïlandais. Ici vous avez l’embarras du choix : vos pieds, mais ils ne vous mèneront pas très loin, le scooter (notre choix), le tuk-tuk (que l’on ne décrit plus), le songthaew (un genre de grand taxi collectif rouge), le taxi classique et les VTC comme Grab ou Uber (qu’on utilise souvent).

Pour faire le trajet de chez nous (Nimann) au lac Huay Tung Tao nous avons opté pour Uber. On peut avoir un avis bien tranché sur la question, j’y vois personnellement un grand avantage ici : éviter de me faire avoir ! J’indique ma destination et Uber me dit combien ça va me coûter avant de valider. Ça m’évite de négocier, ce pour quoi je suis archi nulle, et clairement, à trois, ça coûte moins cher qu’un songthaew ou un taxi. On craignait de ne pas trouver d’Uber pour retour mais si, ils viennent bien jusque-là (surtout le weekend j’imagine).

Bref, Hubert est passé nous chercher et après environ 25 minutes et une entrée de 30 baths par personne (moins d’1€), nous arrivons au lac. Le lac Huay Tung Tao est en réalité un grand réservoir. Sur le rivage, du sable et des centaines de petites huttes sur pilotis. En retrait, derrière les huttes, il y a plusieurs restaurants où commander boissons et repas. À l’horizon on aperçoit les montagnes. L’endroit est vraiment apaisant. Enfin, ça, c’est ma vision à la fin de la journée qui avait plutôt mal commencé !

Vue sur les montagnes de Chiang Mai depuis le lac Huay Tung Tao à Chiang Mai Les huttes du lac Huay Tung Tao à chiang Mai en Thaïlande

 

Quand la bonne idée se transforme en galère

La veille de cette sortie on s’était dit qu’on ne partirait pas trop tard parce que bon, le dimanche il y a peut-être du monde ? Bien sûr, le matin même on traîne un peu et on arrive au lac vers 13h… Je vous le donne en mille : tous les thaïlandais se sont apparemment donnés rendez-vous ici ce jour-là. On marche, on marche, pour se dégoter une petite hutte nous aussi, mais elles sont toutes prises. Et lorsqu’on repère quelques rares paillotes vides, on nous fait de grands signes pour nous dire de ne pas nous y installer, sans qu’on comprenne vraiment pourquoi.

Bon, visiblement le dimanche, les thaïs adorent passer la journée au lac Huay Tung Tao. Ils auraient tort de ne pas en profiter… On commence à avoir faim tous les trois, il fait de plus en plus chaud et on marche au soleil autour de l’immense lac (la faim déforme sûrement les distances, il n’est pas siiiii grand). A1 commence à râler « j’en ai marre, j’ai faim, on rentre, c’est nul… », vous voyez le genre ? On a un peu de mal à communiquer avec les serveurs qui ne parlent quasiment pas anglais. Mais nous, en dehors de bonjour et merci on se débrouille très mal en thaï. En fait, l’endroit est essentiellement fréquenté par les locaux, nous avons dû croiser un ou deux touristes en tout et pour tout. Le lieu n’étant pas touristique, peu de personnes parlent anglais, mais c’est ce qui fait aussi tout son charme.

Huttes du lac Huay Tung Tao à chiang Mai en Thaïlande

 

Tant qu’on n’a pas accosté on n’arrête point de pagayer

(Proverbe mahorais)

Alléluia, la persévérance paie, on finit par trouver une paillote libre ! On s’installe, à l’ombre, assis sur le sol en bambou. Une hutte peut accueillir environ 8-10 personnes. Mais la norme semble être une hutte par groupe. Ça aurait pu être sympa mais personne ne s’installera avec nous. Le plus important, c’est qu’on peut enfin commander notre repas ! Ici, la spécialité c’est plutôt les produits de la mer. Mini-crevettes qui viennent directement du lac, poisson grillé ou vapeur, salade de papaye aux cacahuètes, on s’est régalé. Contrairement à un resto, où une fois que vous avez mangé on attend de vous que vous laissiez la place, ici on peut profiter de la hutte toute la journée. Je suppose d’ailleurs que les huttes vides, desquelles on nous a chassé, étaient réservées.

Crevettes en friture au lac Huay Tung Tao à chiang Mai en Thaïlande Une hutte du lac Huay Tung Tao à chiang Mai en Thaïlande

Ambiance familiale et authentique

Après le déjeuner, certains se baignent dans le lac, d’autres font la sieste à l’ombre, sur des nattes en bambou. On aurait pu profiter de cet après-midi en famille pour bouquiner, se reposer… La vérité c’est que je n’avais apporté qu’un jeu de cartes, on a donc joué au Président et j’ai dû batailler pour ne pas finir trou du cul !

Concernant la baignade, j’ai vu des panneaux indiquant qu’elle est interdite. Mais il y a plusieurs loueurs de bouées et pas mal de personnes se baignent, surtout des enfants. En fait, je crois qu’il y a des zones de baignades. Personnellement, j’ai juste mis les pieds dans l’eau. Sa couleur et ses dizaines de petites crevettes au mètre carré m’ont un peu refroidi, j’ai préféré en rester là.

Baignade au lac Huay Tung Tao à chiang Mai en Thaïlande Nomadic Bernique et A1

 

Voilà, le lac Huay Tung Tao à Chiang Mai est un endroit vraiment agréable pour passer une douce après-midi de farniente. Un dimanche typiquement thaïlandais, dans un cadre bucolique. Et une belle occasion de sortir de l’agitation de la ville de Chiang Mai pour découvrir les alentours.

Prochaine sortie : le célèbre temple Doi Suthep. Cette fois, on va essayer de décoller plus tôt de la maison. Allez, on y croit !

 

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.