Instruction en famille

Instruction en famille : où en est-on ?

Alors, en ce qui concerne l’instruction du fiston, je pourrai vous faire croire que tout va bien dans le meilleur des mondes. Je pourrai ! Mais non.

Instruction en famille : un premier bilan

J’ai attendu quelques semaines avant de faire un petit bilan sur le blog. Ça fait maintenant plus de 7 semaines que nous avons commencé l’instruction en famille. Nous suivons le programme de l’éducation national avec des livres scolaires, mais sans cours par correspondance. Si j’avais dû faire un bilan le mois dernier, voilà à peu près ce que je vous aurai dit : c’est trop duuuur ! Mais pourquoi les profs ne nous ont rien dit ? Je ne vais jamais y arriver ! Mais qui a eu cette p&$!#% d’idée ?

Depuis, les choses se sont légèrement améliorées. Chacun de nous commence à s’adapter, trouver son rythme, mais ça reste difficile certains jours !!

Mi-novembre, j’ai croisé mon amie Kriss, qui enseigne à la maison à son fils depuis plusieurs années. Je devais avoir l’air assez débordée, voire désespérée, car à peine rentrée elle m’a immédiatement envoyé un message en me donnant plein de conseils et de références – merci Kriss 🙂 Bon ok, il se pourrait qu’en lui parlant les larmes me soient montées aux yeux et que ma gorge se soit légèrement nouée. OUI, c’était à ce point là !

Le fiston à l'école

 

Les difficultés liées à l’instruction en famille

  •  Premièrement, la motivation… mais où est-elle passée ? En classe, il a toujours été décrit comme un élève curieux, intéressé, motivé. On s’étonnait quand même un peu des louanges des instit’ d’années en années… On se regardait d’un air entendu (faut pas déconner). Mais soit, c’est toujours bon à prendre ! Et bien, ça se confirme, avec nous c’est un autre enfant. Côté motivation, il semble avoir l’énergie d’une tortue léthargique… Il n’a pas envie, la flemme, inertie totale. A se demander s’il n’a pas été piqué par la mouche tsé-tsé. Ce qu’il veut ? Aller à la plage, faire des tours de magie, enfin ce n’est pas compliqué, à peu près tout sauf travailler.
  • Une fois qu’il s’y est enfin mis, il tente de TOUT négocier. Une leçon à lire ? Il veut la lire dans sa tête et pas à voix haute. Un Exercice à faire ? Il veut répondre à haute voix et ne pas l’écrire. Quatre opérations à poser ? Il veut bien en faire deux mais pas quatre ! Et ça pour chaque leçon, chaque exercice, dans chaque matière. Vous voyez l’idée…
  • Et quand il ne négocie pas, il râle, grogne, se lamente. Alors, quand je le vois affalé sur sa chaise, en train d’essayer de faire tenir son crayon en équilibre sur le tube de colle pendant que je lui explique un truc (que je comprends à peine moi-même), et bien, oui, il se pourrait que je perde patience. Je lui demande de bien se tenir sur sa chaise, de ne pas jouer avec sa règle, de s’appliquer, d’arrêter de faire ce bruit avec sa bouche. Je me transforme en cette vieille prof chiante qui voudrait enseigner à un petit garçon qui se tiendrait bien, comprendrait tout et hop c’est bon, on file à la plage, merci. Mais non, ça ne se passe pas du tout comme ça !

Bien sûr, je ne m’attendais pas à ce que ce soit facile. Mais, pfiouuuu, c’est beaucoup plus difficile que ce que j’avais imaginé. Je suis peut-être une vieille prof chiante, mais il est super casse pied !

 

Quelques pistes de réflexions

Je me suis un peu remise en question. Trop exigeante peut-être ? J’ai certainement oublié que moi aussi je jouais avec mes crayons au lieu d’écouter, parce que la conjugaison c’est quand même super barbant… Mais, on est un peu obligé d’y passer, non ?

On tente de lui faire réaliser que s’il n’y met pas un peu du sien ça ne va vraiment pas être marrant.

J’essaye, petit à petit, de me détacher de l’enseignement classique : livre, leçon, cahier, exercice, révision… Et je me tourne vers des manières plus ludiques d’appréhender une notion. Capsule vidéo, exercice sous forme de jeux en ligne (il y en a plein !), etc. C’est tout de suite plus motivant pour lui, mais pour moi c’est beaucoup plus de temps de préparation.

Et, le plus important je crois, j’apprends à relativiser… Je le laisse jouer avec sa règle ou s’affaler, s’il fait un effort pour bien écrire. Je me retiens de lever les yeux au ciel s’il ne comprend pas alors que c’est le même exercice que la veille et l’avant veille. Et je respire beaucoup par le ventre… Zen. Aujourd’hui ça ne le fait vraiment pas ? J’arrête de me prendre la tête, on reviendra dessus demain.

Je sais que les difficultés viennent aussi de ma situation. Je suis en télétravail une bonne partie de la journée et donc  rarement 100% disponible. Si le boulot m’appelle au moment où on fait une dictée, forcément on s’interrompt et ce n’est pas l’idéal. Souvent, pendant qu’il fait un exercice de maths, je continue à avancer sur mon boulot, comme sur le dessin qu’il a fait dans son carnet de bord (offert par son copain Noé) où je suis devant mon ordi et lui devant un cahier !

quelques précisions : KungX2 et PoX2 sont ses grands-parents, ça fera l’objet d’une explication ultérieure. Le 7 Up c’était pour lui et le “ponche”, ça devait être pour moi…

C’est marrant qu’il voit les choses comme ça car je suis un peu moins enthousiaste que j’en ai l’air. Certainement moins détendue aussi !

 

En conclusion, je m’accroche à cette phrase d’un papa voyageur qui me disait en substance :

Il faut accepter que l’enfant ne se comporte pas vraiment comme un élève, puisqu’on n’est pas vraiment des instit’ 😅

 

On vit à l’île Maurice, je pourrai vous faire croire que tout est paradisiaque, mais le but est de vous raconter les choses telles qu’elles sont. Et parfois, je m’arrache les cheveux ! Heureusement, lentement mais sûrement, ça s’améliore, j’arrive même à en rire jaune !

▶️ N’hésitez pas à partager avec moi vos galères, que ce soit l’école à la maison ou simplement les devoirs après l’école, je me sentirai moins seule 😉

Et vivement les vacances !

 

N’hésitez pas à lire la suite de nos aventures  : L’instruction en famille : bilan après 6 mois

You Might Also Like...

17 Comments

  • Reply
    kriss
    14/12/2017 at 12:54

    Je peux critiquer ?

    Tu ne l’as pas laissé se sevrer du système.
    Tu es trop dans le scolaire et pas dans les opportunités qu’offrent la vie de tous les jours, loin des cahiers.
    Tu n’es pas enthousiaste toi-même.

    Maintenant, ce qu’il y a de bien, c’est que tu te remets en cause et que tu doutes.
    Et ça, c’est la clef. Demande-lui comment il aimerait faire cette leçon là. Fais les matières qu’il aime.

    Et surtout, pendant les vacances, propose lui de faire un truc par jour de 10 min. Histoire de garder le lien (une seule opération, une phrase à écrire, un truc d’anglais, une petite énigme à résoudre, un dessin, etc.)
    Ronan adore faire ça quand ce sont les vacances car il a toujours la possibilité de ne pas le faire, de dire “hey, je suis en vacances”, de louper. Et bizarrement, il ne loupe pas, il le fait et avec le sourire. On devrait être tout le temps en vacances en fait, ça avancerait peut-être plus vite.

    • Reply
      Nomadic Bernique
      14/12/2017 at 17:36

      Bien sûr que tu peux critiquer, c’est fait pour ça ! Je suis d’accord avec toi sur plusieurs points : je ne l’ai pas laissé se sevrer du “système” comme tu dis. Moi-même je ne suis pas sevrée ! Trop dans le scolaire, certainement car c’est le seul modèle que j’ai en tête. Mais petit à petit je découvre qu’il y a d’autres options, d’autres façons de faire… Je ne suis pas d’accord avec toi sur le fait que je ne suis pas enthousiaste. Je l’ai été, j’ai vraiment imaginé au départ que c’était possible et pas si difficile. Le fait est que la situation n’est pas idéale. Je ne peux pas bosser sereinement et faire l’école en même temps, en tout cas je n’y arrive pas bien (et pourtant je persiste…). Donc je suis stressée, facilement agacée, donc je le stresse c’est certain !
      Ca a tellement mal commencé que je redoute un peu et que je suis moins enthousiaste aujourd’hui. Mais, je ne baisse pas les bras… Je compte aussi sur l’arrivée de JM en janvier. Il faut qu’on trouve une organisation qui nous convienne à tous les trois. J’ai l’impression que me rendre 100% disponible sur le temps d’école résoudrait quand même bien les choses. Un truc que tu m’as déjà dit et tu as surement raison, on a réduit les matières au minimum et du coup on ne fait pas beaucoup de trucs sympas ! Re-merci 🙂

  • Reply
    le corre
    14/12/2017 at 15:38

    Coucou la miss ! Qu’elle sincérité, que de doute! Tu es super! Moi je ne le doute pas 😉 La clef ne serait elle pas de trouver toi même quelque chose de motivant à partager avec ton bonhomme? Utilise le quotidien au max, les choses qui le passionne comme excuse à la leçon…Dit toi que les élèves assis sur une chaise ne retiendront que si peu de ses années d’études 😉 Bref….lâche la pression….Et trouve des temps ou tu ne sera pas sollicité par ton boulot^^ Si toi même n’est pas attentive à se que vous faites, tu ne peux pas lui demander de l’être tout de suite…ça viendra mais cette autonomie se travail progressivement! …Après moi je dis ça mais à la maison c ‘est pas vraiment ça^^ J’ai une fille de en 1ere L option théâtre, et qui passe 99 % de son temps a bosser le théâtre et qui a lâché les autres matières…Et autant te dire que l’on est méga stressé et super relou comme parents 😛 bisous ! Ps: le doute est un formidable levier de changement mais garde en tête que tu es une super personne 😉

    • Reply
      Nomadic Bernique
      14/12/2017 at 17:41

      Merci Audrey 🙂 Tu as raison, il faut que je sois complètement dispo sinon c’est compliqué. Je le sais mais c’est pas évident à mettre en pratique ! Sa passion actuellement c’est la magie. Quand je lui ai parlé de faire un genre d’exposé sur notre prochaine destination il m’a dit qu’il préférait faire un exposé sur le métier de magicien. Donc pourquoi pas !
      Bon courage avec ta fille, ne lâchez rien 🙂 Vous aussi vous êtes de super parents !

  • Reply
    Tiphanya
    14/12/2017 at 20:33

    Je suis toujours curieuse de ce genre de témoignage car ma fille n’a jamais été à l’école donc je ne comprends pas vraiment ce que ça fait d’être dans vos chaussures.
    Le mois dernier au petit déj’ d’un petit hôtel au Cambodge, nous étions toutes les deux en train de mettre à jour notre carnet de voyage. De notre point de vue, ce n’est absolument pas scolaire mais en fait… mais ce n’est pas le sujet. Et à une maman passe et nous tombe dessus. Elle est en tour du monde avec ses enfants et tout ce que tu racontes, elle me l’a dit. le manque de motivation, l’impression de ne jamais y arriver, d’avoir du mal à être présent pour les enfants (surtout car ils sont deux avec deux niveaux différents).
    Zen, le monde entier est source d’apprentissage, faut juste regarder dans la bonne direction.

    • Reply
      Nomadic Bernique
      15/12/2017 at 20:33

      Le carnet de voyage… Un ami de mon fils lui en a offert un avant de partir, il l’a fait avec plaisir les 2 premières semaines et puis plus envie. Je l’incite à continuer car pour moi c’est un merveilleux souvenir qu’il gardera ! Je le laisse raconter ce qu’il veut bien sûr, je ne le reprends pas sur les fautes pour que ça ne devienne pas une contrainte, mais il n’a quand même pas très envie… Je le lui rappelle une fois par semaine. Rien de grave bien sûr, mais j’aimerai juste qu’il retrouve le plaisir d’apprendre qu’il semble avoir perdu avec nous. Peut-être parce qu’on ne sait pas encore comment les enseigner avec plaisir !

  • Reply
    AurelieOH
    15/12/2017 at 10:37

    Si je devais enseigner à ma grande, je pense que ça se passerait comme ça… Autant à l’école c’est une élève “modèle”, autant pour faire les devoirs, c’est un vrai cauchemar !
    La petite phrase que tu cites est d’autant plus vraie que nos enfants ne nous voient pas comme des instits mais comme leur maman ! lol Je pense donc qu’on ne peut pas leur enseigner de la même façon et attendre d’eux qu’ils se comportent comme avec une personne extérieure à la famille…
    Je suis sûre néanmoins que tu trouveras la clé pour une instruction réussie 😉
    Courage !!!

    • Reply
      Nomadic Bernique
      15/12/2017 at 20:36

      C’est tout à fait ça, élève “modèle” en classe mais avec nous tellement différent ! On va finir par trouver nos marques, mais je ne m’attendais pas à passer par ces difficultés 😉 Des bises à vous 4 !

  • Reply
    Adel
    15/12/2017 at 23:59

    Moi je te trouve super courageuse. En te lisant, je me projette complètement et on comprend très bien les différents problèmes que tu rencontres.
    Accroche toi car ton analyse prouve que tu es sur le bon chemin.
    Félicitations à la super maman
    On vous embrasse.
    Zoë, Elke et Antoine

    • Reply
      Nomadic Bernique
      16/12/2017 at 12:15

      Merci merci !! Oui on va s’accrocher bien sûr. On va surtout profiter des vacances pour essayer de repartir du bon pied 🙂 Je pense que le fait d’être 24/24 ensemble depuis octobre joue aussi, question d’habitude. J’aime bien avoir des moments à moi, seule et là pas vraiment possible de souffler (et encore, il passe quelques weekends chez ses grands-parents mauriciens donc c’est cool.
      On vous souhaite de belles fêtes et bonnes vacances pour Zoé ! Bisous

  • Reply
    Jo
    16/12/2017 at 14:34

    Merci de nous raconter tôt ça, je suis certaine que ça te fait aussi du bien de vider ton sac. La frustration, la démotivation, c’est un bas avant que ça ne redevienne un haut!
    C’est difficile de faire autrement que ce qu’in A toujours connu.. Ce sont uniquement les débuts, tu vas vite prendre tes repères, trouver votre rythme et ce qui le rend plus réceptif et toi un mode de fonctionnement où tu es le plus à l’aise.
    Je me doute que ce n’est pas évident tous les jours avec le boulot, heureusement que la fermeture annuelle arrive bientôt! On a toujours cette petite culpabilité de ne pas être suffisamment dispo mais je suis certaine que tu en fais même plus que nécessaire.. 😉
    Ps : j’adore le dessin de ton fiston! J’ai eu un doute sur le Kungx2 mais à la 2eme lecture, j’ai tilté! Mon fils appelle aussi sa mamie Popo mais ça le fait trop rire à chaque fois.. 😉

  • Reply
    Eric
    16/12/2017 at 21:34

    Retour très intéressant. Et oui, faire classe n’est pas facile. A mon avis il y a 2 pistes à explorer.
    D’abord, pour toi, faire classe, c’est faire comme ce que tu as vécu quand tu étais élève. Avec tes souvenirs d’enfant. Que tu essaies de transposer à aujourd’hui. Mais figure-toi que ce que faisaient nos instits il y a 30 ou 40 ans ne marcherait pas ou peu aujourd’hui. Les enfants ont changé, le rapport aux savoirs aussi.
    Ensuite, je pense que ton souci est de vouloir faire “classe”. Car, pourquoi vouloir organiser les apprentissages pour un seul enfant comme s’il s’agissait de le faire pour toute une classe ? Il faut prendre chaque opportunité de la vie pour apprendre, éveiller la curiosité. Le carnet de voyage est une excellente idée. Puis poser des questions. Sur tout et sur rien. Les fruits, les marées, le sable, … Faire émerger d’autres questions. Et ensuite creuser pour chercher les réponses.
    Enfin, rassure-toi, un enfant n’est jamais le même à la maison et en classe. Ils sont toujours beaucoup moins commodes à la maison !

    Bon courage et continue à te poser des questions, c’est comme cela qu’on s’améliore ! Eduquer un enfant est passionnant… et usant !

  • Reply
    kriss
    17/12/2017 at 04:31

    Il n’y a peut-être pas de solutions ou de recettes miracles. Tu ne vas pas t’épuiser à essayer de lui trouver des trucs qui lui conviennent pour chaque leçon.
    Vous travaillez tous les jours ?
    Si oui, tu peux négocier avec lui des aménagements du style “bon, si les 4 premiers jours de la semaine, tu bosses correctement, on fait relâche le vendredi, mais si tu fais la tête ou râle ou traîne trop, on devra bosser aussi le vendredi”. Oui, je sais, c’est du chantage finalement, mais pas tant que ça. Toi aussi tu mériterais d’avoir un long WE sans école car tu en mets de l’énergie !
    Rappelle-lui aussi que l’instruction est obligatoire, que ce n’est pas juste car tu adores jouer à la maîtresse.
    D’ailleurs, tu ne joues pas, c’est du sérieux, tu préférerais de loin toi aussi passer tes journées à profiter.

    Je réitère ma proposition de le prendre à l’école quelques jours, mais après les vacances maintenant, forcément 😉
    Non pas pour te donner l’impression de faire mieux que toi, mais pour te libérer un peu, et aussi pour lui montrer à lui qu’il n’est pas le seul dans son cas et que la plupart du temps, on bosse super dur.

    Une autre piste, c’est le programme de CM2 qui est vraiment, mais vraiment relou. Pourquoi ne pas le passer au programme de 6eme et réajuster vers le bas si besoin ? Je suis sûre qu’il y arriverait très bien, surtout s’il était bon élève avant.

    Voilà, en attendant, ce sont les VACANCES !!!

  • Reply
    kriss
    17/12/2017 at 04:39

    Je pense que tu l’as déjà fait, mais au cas où:
    Mets lui bien tous les enjeux dans les mains. Tu DOIS bosser pour ton boulot, il DOIT être instruit. Alors comment faire ? La solution que tu proposes est qu’il travaille en autonomie au maximum pendant que toi tu travailles pour le job.
    Et ça ne va pas.
    Tu peux lui dire que l’autre solution est qu’il glande le matin (il va vite s’ennuyer je pense) et que vous fassiez l’école l’après-midi. Bien sur, cela exclue forcément d’aller faire des activités l’après-midi, plus le temps.
    S’il persiste dans son manque de motivation, fais le quelques jours (pas chic pour toi, mais bon), et il réalisera de lui-même qu’il veut mieux peut-être se décoincer le matin (où il s’ennuie) que de ne pas sortir.
    En fait, tu ne l’as peut-être pas laissé assez s’ennuyer.

  • Reply
    Maëla
    17/12/2017 at 09:01

    Théorie de l’attachement tout ça…. (cf. https://happynaiss.com/2016/09/15/la-figure-dattachement-ou-pourquoi-votre-enfant-est-plus-difficile-avec-vous-quavec-les-autres/ )
    Qu’il ne soit pas un “élève modèle” avec vous ne prouve qu’une chose : il est en confiance ! 😉 C’est un terreau fertile à l’apprentissage.

    • Reply
      Nomadic Bernique
      22/12/2017 at 17:45

      Merci Maëla, j’ai lu ça avec intérêt. Car même s’il est grand ça fait écho !!

  • Reply
    Mordue de Voyages
    20/03/2018 at 03:55

    Mouahahah ^^
    Imagine quand on en a 24 qui veulent pas bosser et jouent avec leurs affaires 😉
    Tous les élèves testent tous leurs profs. Ce que tu décris est un comportement très normal d’élève lambda ^^ ah ah 😉
    Et oui il faut rabâcher et rabâcher…
    Te plains pas, Tu en as qu’un seul à Gérer ^^

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.