Digital nomad

Le 1er jour du reste de ma vie… professionnelle !

 

Je suis en vacances depuis quelques jours et j’ai trouvé que c’était le moment idéal pour vous parler boulot 🙂

Après bientôt huit mois de travail à distance, j’avais envie de partager ici un petit bout de ma vie professionnelle, en tant que digital nomad. Je ne vous propose pas vraiment un bilan de ce mode de vie, mais plutôt un constat, des réflexions, des interrogations et une décision !

 

Digital nomad : mon expérience

Je vous fais un très rapide résumé : je suis salariée, dans la même entreprise depuis 10 ans. Il y a 5 ans je suis partie vivre un an à l’île Maurice et j’ai continué à travailler à distance pour cette société. Depuis 8 mois, j’ai remis ça ! Je télétravaille à nouveau, tout en voyageant, ce qui fait de moi une digital nomad.

J’ai beaucoup de chance de pouvoir vivre cette expérience pro ! Mais aujourd’hui, il est temps d’être honnête avec moi-même et je profite de ce petit bilan pour mettre par écrit ce qui s’est joué dans ma tête ces derniers mois, mais qui a émergé depuis un bon moment.

Sans qu’il me déplaise, je constate depuis quelques temps (c’est à dire bien avant mon départ) que mon travail ne m’emballe plus autant. J’ai l’impression de tourner en rond, de ne plus avancer. Et oui, c’est un fait, ce boulot que j’aimais tant ne me fait plus vibrer. Pendant des années, mon métier et les différentes entreprises pour lesquelles j’ai travaillé m’ont nourri. Aujourd’hui, après 10 ans au même poste dans la même entreprise,  je ne retrouve plus cette dynamique qui me motivait tant à mes débuts. Et le fait d’être loin n’y change rien !

 

Petit retour en arrière…

Il y a environ deux ans, j’ai fait une VAE (Validation des acquis et de l’expérience). L’objectif était de valider un master. Mais, conséquence plutôt inattendue, faire le point sur l’état de mes connaissances et sur le chemin professionnel que j’ai parcouru jusqu’ici, m’a ouvert à de nouvelles perspectives. J’ai pris conscience de mes compétences, de la force de mon expérience et ça m’a permis d’entrevoir de nouveaux chemins. Des chemins que je pouvais peut-être emprunter, si j’en avais envie. Toute la question était là : de quoi avais-je envie ?! Je me suis alors un peu écoutée : ma situation professionnelle était loin d’être désespérée, mais j’étais attirée par autre chose. J’ai fait une demande de formation dans un domaine qui me plaisait : les médias sociaux.  Et… j’ai adoré ! J’ai retrouver le plaisir d’apprendre, de s’enrichir et j’ai eu envie de retrouver aussi l’excitation d’un nouveau challenge.  Bref, une envie de changement, professionnel cette fois ! M’est alors venue l’idée de me lancer en freelance en parallèle de mon travail.

 

Digital nomad : travailler dans un cagé

 

Mes plans sur la comète

Lorsque j’ai quitté ma vie parisienne pour ce voyage, tout était calé : mon télétravail à mi-temps était accepté et j’allais pouvoir développer une activité en freelance. Pour moi c’était la situation idéale : rester salariée et me lancer dans un nouveau projet professionnel. Quelle naïveté ! Je travaille à temps partiel et j’ai cru que j’allais en plus pouvoir faire l’école à la maison, me lancer dans une nouvelle activité professionnelle et profiter de la vie 😁

Il m’a fallu quand même quelques mois pour réaliser que ça ne se passerait pas comme prévu. Continuer à travailler à distance pour cette entreprise, me lancer dans un nouveau projet professionnel, voyager et faire l’école à la maison à notre fils, ça demande énormément de temps. Je crois que j’ai placé la barre un peu trop haut et je dois faire des choix.

Mais c’est tellement flippant d’imaginer quitter la sécurité d’un emploi et un revenu régulier, sans savoir ce qu’on va trouver derrière. Tu te dis que ce serait bien de tout envoyer valser mais, quand même, en prenant le minimum de risque.

Alors c’est vrai, on peut toujours tenter de minimiser les risques, mais à un moment je crois qu’il faut lâcher les amarres et oser se lancer. Se lancer vraiment. Voilà, j’en suis à cette étape là ! Celle où je lâche une corde supplémentaire : je viens de faire une demande de congé sabbatique. Une année sabbatique : la prise de risque est là, mais elle reste mesurée 😉

Le temps que je consacrais à l’entreprise qui m’emploie, sera désormais entièrement consacré à mon activité en freelance.

Je mets mes vacances à profit ! Je suis en train de lire l’e-book “Comment devenir freelance” de Nastasya, du blog Valiz Storiz

Dream big !

Sans transition : vous allez peut-être trouver ça étrange que je vous parle de sport là, maintenant, mais le running m’a beaucoup apporté. Je me suis prouvée que j’étais capable de choses dont je me croyais incapable. Je me suis lancée des défis. L’année dernière, j’ai couru un marathon les gars ! Aujourd’hui, c’est le voyage qui m’apporte beaucoup. Construire ce projet de voyage au long cours ne s’est pas fait du jour au lendemain. Il a fallu être patient, très patient ! Depuis plusieurs années nous avions envie de changement, sans savoir vraiment ce qu’on pouvait envisager. Nous voulions repartir vivre à l’étranger mais où, quand, comment ? On n’avait aucune de ces réponses. Nous avons avancé pas à pas. On a parfois bifurqué, changé d’idée, puis certaines occasions se sont présentées. Les saisir n’a pas toujours été simple, certaines sont tombées à l’eau. Puis, à force de patience et de volonté, on est parvenu à construire ce projet.

Et aujourd’hui, je crois que je peux aller encore plus loin. Après tout, personne n’aurait parié sur moi et j’ai couru un marathon. Il y a quelques années je n’aurai même pas osé en rêver et pourtant je suis digital nomad et je voyage en famille depuis 8 mois. Alors pourquoi je ne pourrai pas, en plus, faire un travail qui me plait et me ressemble davantage ? J’ai longtemps pensé qu’il était plus sage de se satisfaire de ce que l’on a, mais aujourd’hui j’ai envie de plus. Je ne dis pas que ça ne fait pas peur, mais je me sens armée alors j’ai envie d’essayer !

>> Vous croyez que j’en demande trop ?

Voyons ce que me réserve l’avenir et rendez-vous dans quelques mois pour un prochain bilan !

You Might Also Like...

16 Comments

  • Reply
    Kitou
    14/06/2018 at 08:57

    Bravo Julie. Je t’admire. Quelle force !
    A très bientôt, je m’en réjouis.
    Bisous

  • Reply
    LaPtiteFamilleBaroudeuse
    14/06/2018 at 13:18

    Intéressant ! Concrètement c’est quoi ton projet free lance ?

    • Reply
      Nomadic Bernique
      14/06/2018 at 17:00

      Je sors de dix ans dans une agence de pub pour me lancer en freelance dans le social media / Community management

  • Reply
    Merien
    14/06/2018 at 13:29

    Super courageux..fonce sans limite..tu joues le meilleur de ta vie et donc de ton énergie…
    Les remords ne servent à rien..apres !
    C est ici et maintenant, quelque soit l âge que nous ayons! Épate nous encore : j en veux encore..

    • Reply
      Nomadic Bernique
      14/06/2018 at 17:01

      Merci Marie. J’essaye parce que j’en ai envie et pour n’avoir aucun regret !

  • Reply
    Cathy
    14/06/2018 at 13:37

    Super Julie
    Être bien avec son corps pour être bien dans sa tête l avantage du sport
    Croire en soi avoir confiance pour mûrir et aboutir un projet de vie
    Tu es fortiche
    Biz et tellement contents de vous revoir très bientôt
    Cathy et pépin

    • Reply
      Nomadic Bernique
      14/06/2018 at 17:03

      Merci Cathy ! On profite bien ici mais nous aussi on a hâte de vous revoir 😘

  • Reply
    Le Corre
    14/06/2018 at 13:42

    Et ben!!! La force tranquille 😉 Je revois la petite fille que tu étais et je me dis que si quelqu’un t’avais raconté ce que tu es devenu aujourd’hui ça t’aurais fait pétiller les yeux ! Hâte d’en savoir plus sur ta nouvelle aventure!!

    • Reply
      Nomadic Bernique
      14/06/2018 at 17:05

      Merci Audrey ! J’ai l’impression que le voyage c’est pas grand chose à côté de ce projet ! Je sens que je vais avoir besoin de beaucoup d’énergie pour le mener à bien, mais je vais faire de mon mieux 🙂

  • Reply
    Sev
    14/06/2018 at 19:18

    Toutes mes félicitations Julie !
    C’est pas à pas que nous allons au bout de nos projets…
    Bonne continuation…

    • Reply
      Nomadic Bernique
      15/06/2018 at 17:09

      Merci beaucoup ! C’est tout à fait vrai, il ne faut pas être trop pressé…

  • Reply
    Nastasya
    15/06/2018 at 08:36

    Ah ça fait trop plaisir de lire ton parcours plus en détail pour le coup ! Et tellement contente que tu te lances. Je crois que tu as tour dit quand tu parles de lâcher un peu plus prise. À un moment, on se rend compte qu’on ne peut pas tour maitriser et il faut en passzr par là, faire confiance à la suite et à soi-même. Bravo et bon courage pour la suite ma belle ❤

    • Reply
      Nomadic Bernique
      15/06/2018 at 17:10

      Merci de ton message. Il m’a fallu du temps, ce n’est pas encore gagné, mais je crois en moi et ça c’est déjà énorme !!

  • Reply
    Stéphanie le monde plein les yeux
    16/06/2018 at 11:51

    Coucou, tu as raison et je partage cet avis. Il faut à un moment se faire confiance et sauter dans le vide. C’est quand tu n’as plus ces cordes comme tu dis que tu te dépasses, surpasses et transcendes. Je te souhaite plein de bonnes choses, je suis certaine que tu vas réussir. Au plaisir de te croiser sur les routes un de ces jours . Merveilleuse aventure.

    • Reply
      Nomadic Bernique
      17/06/2018 at 04:27

      J’avais encore trop de freins pour me lancer vraiment, maintenant on y est, à moi de tout donner 😀 Merci de tes encouragements et peut-être à bientôt sur les routes du monde !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.