Vietnam

Crazy Hanoï

 

Après un mois passé à Chiang Mai en Thaïlande, nous avons découvert le Vietnam et plus particulièrement Hanoï. Et c’est amusant de constater que nous n’avons pas du tout le même ressenti sur cette ville.  Si je devais résumer : A1 déteste, JM est dubitatif et moi je suis… surprise ! Mais incapable de dire si j’aime cette ville ou pas.

Nous ne connaissions pas du tout le Vietnam et en débarquant à Hanoï c’est quand même un petit choc des cultures. L’impression d’un chaos visuel, olfactif et sonore ! Avec nos yeux d’européens, la ville nous a d’abord semblé polluée, sale et bruyante. Mais évidemment, elle n’est pas que ça. Elle est faite d’histoire, de tradition et c’est aussi le théâtre de scènes de vie étonnantes. En tout cas elle est… sacrément vivante !

Ce qui m’a marqué en arrivant ici, c’est le bruit, le monde et ce flot de scooters. Ça klaxonne à tout va, pour un oui pour un non, de jour comme de nuit. Pour les piétons, traverser la rue est plus que périlleux et avec un enfant, c’est des sueurs froides assurées ! Pour ce qui est de se balader à pied dans la ville, c’est possible mais un peu compliqué. Dans l’ancien quartier, appelé le quartier des 36 corporations, il vous faudra marcher sur la route parmi les véhicules car les vendeurs, les restos et surtout les scooters, encombrent les trottoirs.

Est-ce que j’ai aimé Hanoï ?

Je dirai que j’ai vraiment aimé la découvrir, être étonnée à chaque coin de rue et aller de surprise en surprise. Hanoï semble être dans un entre-deux temps où la modernité côtoie une époque que j’aurai du mal à déterminer. Mais par contre, impossible de m’y projeter ou de me dire que je pourrai y passer quelques semaines ou quelques mois, contrairement à Chiang Mai par exemple.

Pour vous donner une idée de ce que j’ai vu, je vais essayer de partager mon étonnement à travers quelques photos de la ville.

Photos de rue d’Hanoï

✶ Plus qu’un moyen de transport, le scooter fait partie intégrante du paysage et de la vie des Hanoïens (je crois que c’est comme ça qu’on dit).

A trois sur un scooter au Vietnam

Les trottoirs encombrés de scooter à Hanoï

Un trottoir légèrement encombré.

A quatre sur un scooter au Vietnam

Ce chauffeur de moto-taxi vient de faire monter des clients sur son scooter (et s’apprête à se faufiler entre deux bus, mais ça c’est une autre histoire). Saurez-vous deviner combien ?

 

✶ Le culte d’Ho Chi Min est toujours d’actualité. Des portraits, des statues, des affiches, des cartes postales… L’oncle Ho se cache partout.

Portrait d'Ho Chin Min dans les rues d'Hanoi

 

✶ Les vendeuses ambulantes sont encore très présentes dans la ville

Une vendeuse vietnamienne à Hanoï Rue d'Hanoï au Vietnam

 

✶ Hanoï et ses coiffeurs de rue

Coiffeurs dans la rue à Hanoï au Vietnam

 

✶ Les toutes petites chaises et toutes petites tables pour manger. Que ce soit dans les beaux quartiers ou dans les rues plus populaires, ici on aime manger à ras le sol.

Petites chaises et petites tables en terrasse à Hanoï

 

✶ La “rue du train”. Elle traverse le vieux quartier d’Hanoï et le train passe deux fois par jour au ras des habitations. Vous avez également un tout petit aperçu des installations électriques qui sont au moins aussi anarchiques que la circulation !

Les rails dans les rues d'Hanoï au Vietnam

 

✶ Côté nourriture il y a aussi de quoi se laisser surprendre. Une des spécialités d’Hanoï est le café à l’oeuf. Un café recouvert d’une crème à base de jaune d’oeuf, de lait concentré et de sucre. Pas mal du tout !

Café à l'oeuf ou egg coffee au Vietnam

Dans les resto, bien souvent les cartes ne sont pas traduites, mais heureusement il y a des photos ! C’est comme ça que nous avons dégusté un plat assez photogénique, sans avoir la moindre idée de ce qu’il pouvait bien contenir. C’était pas mal, un genre de craquelin fourrée à la crevette recouvert d’une sorte de pâte très collante qui ressemblait à une coquille Saint Jacques mais clairement n’en était pas une. Le mystère reste entier.

Nourriture vietnamienne

 

✶ On n’imagine pas tout ce qu’il est possible de transporter sur un scooter. Ça va d’une famille de 4 personnes, en passant par des chiens, des chats, des poules et enfin tous les objets possibles et imaginables, aussi volumineux soient-ils !

transport de ballons en scooter à Hanoï

 

✶ Les touristes chinois sont très nombreux à Hanoï et ce sont parfois eux qui font le spectacle ! Je n’ai pas de photo pour l’illustrer à Hanoï, mais sur la baie d’Ha Long. Touristes chinois sur la baie d'Halong

 

✶ L’art de la sieste sur son scooter. À mon avis, il faut des années d’expériences pour y parvenir.Sieste sur un scooter à Hanoï

 

Voilà un petit aperçu de ce qu’Hanoï a bien voulu me laisser photographier. À cela s’ajoute tout ce que je n’ai pas eu le temps ni le talent de saisir ! Il faudra donc y retourner, ou pas 😅

Et vous, qu’est-ce qui vous surprend le plus : le coiffeur dans la rue ? La sieste sur le scooter ?

 

Prochain article : où manger à Hanoï car côté cuisine, la ville tient ses promesses !

You Might Also Like...

8 Comments

  • Reply
    Kitou
    04/04/2018 at 11:42

    Merci Julie pour cet article toujours aussi bien écrit.
    Et maintenant le vent va vous mener où ?
    Bisous bretons
    Kitou

    • Reply
      Nomadic Bernique
      04/04/2018 at 19:06

      Alors JM va à Londres quelques jours pour son MBA et Ewan et moi retournons en Thaïlande, mais au sud cette fois, nous avions trop besoin de voir la mer 🙂 Bisous

  • Reply
    Mathylde
    04/04/2018 at 12:11

    Au Vietnam on vit scooter, on respire scooter, on ne fait qu’un avec son scooter 😉

    Tu savais que les voitures sont toutes importées et toutes taxées à 100% par le gouvernement? Imagine les prix!! C’est tellement cher que c’est pour ça que les gens se rabattent sur les scooters!

    Ah et aussi, au Vietnam, marcher ça fait pauvre… C’est pour ça qu’ils prennent leur scooter sans arrêt et que les villes ne sont pas adaptées aux piétons.

    Moi j’avais bien aimé Hanoi 🙂

    • Reply
      Nomadic Bernique
      04/04/2018 at 19:09

      Moi j’ai pris une claque, je crois que j’ai aimé mais je ne suis pas sûre ! Je suis peut-être influencé par mon fils qui a détesté !

  • Reply
    kriss
    04/04/2018 at 13:48

    Alors moi ce qui me fait marrer, c’est le rythme de ton article. On t’imaginerait presque taper vite, tellement tu es prise dans l’ambiance ! De passage, je pense que je kifferais. Du moment que le soir, je puisse coller des boules quiès dans mes oreilles et dormir !

    • Reply
      Nomadic Bernique
      04/04/2018 at 19:10

      Voilà, impossible de m’y voir autrement que de passage. Je n’ai pas aimé tout de suite me sentir bousculée mais j’y ai pris goût ensuite 🙂 Effectivement boules quiès indispensables !!!

  • Reply
    Caroline
    06/04/2018 at 20:54

    Le rythme a l’air épuisant.
    Tes photos sont superbes!
    Pourquoi le fiston a-t-il détesté?
    😘

    • Reply
      Nomadic Bernique
      07/04/2018 at 18:21

      Merci. Alors je lui ai posé la question et il me dit trop de pollution, trop de scooter, trop de bruit, on ne peut même pas traverser la route ! Il a détesté la ville d’Hanoï mais adoré la croisière sur la baie d’halong.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.