Bali

Voyage à Bali – De Pemuteran à Amed

(Article rédigé avant le Grand départ)

Après Ubud et Pemuteran, troisième étape de ce voyage : Amed! Nous avons traversé Bali d’ouest en est.

Découverte d’Amed, à l’est de Bali

Amed est un village de pêcheur, mais aussi une petite région faite de plusieurs hameaux tout le long de la côte. Également connu pour ses magnifiques fonds marins, nous avons eu moins de chance qu’à Pemuteran car le vent et la mer agitée ne nous ont pas permis d’admirer les coraux comme on l’aurait voulu. Il y a deux épaves échouées qui valent apparemment le détour, il faudra donc revenir!

Bateau typique à Amed, Bali Un balinais joue dans la mer avec un petit bateau

Le chauffeur qui nous a conduit jusqu’à Amed était le genre de personne qu’on a envie de rencontrer. Bavard, curieux, nous avons discuté pendant les 4 ou 5 heures de route. Durant le trajet, il nous a conseillé le restaurant-cantine d’une université, le genre d’endroit très sympa devant lequel on serait passer sans se douter qu’on pouvait y déjeuner.

déjeuner Nomadic bernique avec le fiston à Bali

Prof et accessoirement chauffeur, la quarantaine, il nous a raconté sa vie. Il a bien accroché avec le fiston qui ne l’a pas lâché. Si bien qu’au moment de faire sa “pause prière” devant un grand autel en bord de route, il l’a emmené avec lui. Ensemble ils ont acheté une offrande, puis ils sont allés s’asseoir parmi une vingtaine d’autres fidèles, au premier rang. Le fiston observait et a imité son compagnon de route à la perfection. Le voilà pieds nus, à genoux, les mains jointes et pouces sur le front, et je vois même qu’il bouge ses lèvres comme s’il récitait la prière lui aussi. Puis le prêtre, enfin un pemangku, s’approche, et lui parle, le prenant pour un balinais! Il se fait asperger avec une eau bénite, et il revient tranquillement avec une fleur sur l’oreille et des grains de riz sur le front (tradition balinaise : le riz c’est sacré)! Il est des moments comme celui-ci qu’on ne peut pas figer en image mais qui restent gravés dans la mémoire!

statue de ganesh à Bali

Ganesh, un des symboles de l’union entre le divin et l’humain

Nous arrivons devant notre nouvel homestay, Titi Sedana, au bon moment, le poisson frais vient d’arriver ! Il est tenu par un couple vraiment accueillant et qui nous montre une des quatre chambres de cette guesthouse, avec une vue splendide depuis la terrasse. Un restaurant en rez-de-chaussée qui n’est rien d’autre que LE meilleur endroit où l’on ait mangé matin, midi et soir. Il faut parfois un peu de patience mais c’est un pur délice!

Restaurant Titi sedana à amed, Bali

Les plages d’Amed

J’ai vraiment beaucoup aimé la côté est, beaucoup plus en relief que le nord-ouest. Presque pas de snorkeling ni de plongée mais beaucoup de baignade, notre plage favorite étant celle de Lipah. Une longue plage de sable toujours aussi noir, peu de galets et même quelques endroits sans coraux, idéal pour s’amuser dans les vagues!

Plage de Jemeluk à Amed à Bali Fiston dans les vagues sur la plage de Lipah à Bali Fiston et son père assis sur le sable sur la plage de Lipah à Bali

Le coucher de soleil dans la baie de Jemeluk

Après des journées passés dans les vagues, on repart avec nos scooters et nous avons pris l’habitude de prendre un petit apéro, perchés dans les hauteurs d’Amed pour admirer un magnifique couché de soleil dans la baie de Jemeluk et avec vue sur le Mont Agung au loin. Nous étions loin d’être les seuls à avoir cette idée, quelques balinais en profitent même pour vendre des bières locales dans une glacière et jouer de la guitare, musique reggae et excellent moment garanti.

plage de Lipah à Amed Bali

Des centaines de bateaux de pêcheurs sur les plages

Coucher de soleil dans la baie de Jemeluk à Amed (Bali)

Pour vous donner une idée précise de l’ambiance et comprendre pourquoi on est revenu presque tous les soirs ici, je viens de faire une petite trouvaille en vidéo et je veux y retourner là tout de suite !!!

Mais il n’y a pas que le reggae, l’apéro, les couchés de soleil et les beaux balinais à guitare dans la vie, nous avons aussi passé une journée magnifique à Tirta Gangga. Il nous a fallu environ une heure et demie pour y aller en scooter depuis Amed mais ça valait le détour. Les rizières sur le trajet sont d’une beauté incroyable.

Rizières à Bali Rizieres en escalier à Bali

Water Palace à Tirta Gangga

A Tirta Gangga se trouve le Water Palace, un temple qui dispose d’un jardin aquatique magnifique et très bien entretenu. Apparemment très apprécié des balinais, il y a plusieurs bassins dont deux dans lesquels on peut se baigner. L’eau est plutôt sombre puisque le bassin est en pierre noire. Un peu étrange de se baigner dans cette “piscine” avec quelques poissons d’eau douce! Heureusement pas de grosse carpe comme dans celui d’à côté… Je n’ai pas osé me mettre en maillot car toutes les femmes se baignaient habillées, j’ai donc fait quelques brasses avec mon maillot et mon paréo par dessus, pas des plus pratique!

Bassin aquatique de Tirta Gangga à Bali Bassin aquatique de Tirta Gangga à Bali Bassin aquatique de Tirta Gangga à Bali Bassin aquatique de Tirta Gangga à Bali

Un membre de la famille se fond particulièrement bien dans le décor, saurez vous le retrouver?

Sur le chemin du retour le fiston voulait s’arrêter pour assister à un combat de coqs, traditionnel à Bali, mais je n’y tenais pas particulièrement ! Les admirer depuis leur petit panier tressé m’a suffit.

coqs dans un panier à Bali

Côté émotion, nous avons eu une bonne frayeur à Amed.

Une nuit j’ai été réveillée par une odeur de fumée. Je me suis levée et en ouvrant le rideau j’ai découvert des flammes qui dansaient juste devant notre terrasse! Un gros coup de chaud (ahah) je réveille les gars et leur dit qu’il faut qu’on sorte d’ici fissa! On prend les passeports avec nous et on constate que la sortie n’est plus accessible à cause des flammes, on remonte et là des voisines nous entendent et nous disent de passer par dessus leur balcon pour sortir de là. Nous nous sommes donc retrouvés en pleine nuit, en pyjama, dans la rue devant notre homestay en flammes… Tous les balinais du quartier ont tenté tant bien que mal d’éteindre le feu et après une trentaine de minutes les pompiers sont arrivés… Nous avons terminé cette nuit chaude dans un homestay voisin en se demandant si on allait retrouver nos affaires le lendemain… Et on les a retrouvé intactes! Tout le restaurant qui était au rez-de-chaussée à brûlé mais le feu s’est arrêté au béton de notre terrasse qui était au premier étage. Plus de peur que de mal, mais beaucoup de peine pour la famille qui tenait cet endroit et surtout le meilleur restaurant d’Amed…

Ayant quelques difficultés à fermer l’œil cette nuit là, j’en ai profité pour admirer le levé du soleil vers 6 heures du matin !

Lever du soleil sur la plage d'Amed à Bali Lever du soleil à Amed - Bali

Quelques travaux et l’endroit sera de nouveau la meilleure adresse d’Amed pour déguster un Ikan santan (curry au lait de coco) j’en suis sûre !

Notre guesthouse à Amed : Titi Sedana

Titi Sedana, tenu par Wayan et Ketut sa femme. Il faut d’ailleurs que vous raconte la prochaine fois pourquoi à Bali tout le monde s’appelle Wayan ou Ketut…

Chambre homestay Titi sedana à amed, Bali Salle de bain Titi sedana à amed, Bali Vue de notre homestay à Amed, Bali Restaurant Titi sedana à amed, Bali

Pour découvrir notre voyage dans les villes d’Ubud et de Pemuteran c’est ici > De Paris à Ubud et là > De Ubud à Pemuteran

L’épisode de l’incendie a été un choc mais heureusement plus de peur que de mal. Ce genre de déconvenue vous est déjà arrivé en voyage ?!

You Might Also Like...

No Comments

  • Reply
    Kitou
    20/08/2015 at 07:54

    Que c’est beau et bien rendu par l’auteure et les photographies. J’ai aimé regardé les deux premiers épisodes avec Ewan comme commentateur. j’ai trouvé l’intrus, il n’a pas de cheveux !

    • Reply
      BrennigNews
      20/08/2015 at 10:06

      Merci à ma plus fidèle lectrice! Et gagné 🙂

Leave a Reply