Bali

Voyage à Bali – De Paris à Ubud

(Article rédigé avant le Grand départ)

Et pourquoi Bali? Non, ce n’est pas une lubie après avoir lu le livre Mange, prie, aime… Quoique! L’île est aussi vivement recommandée aux amateurs de plongée, le climat est idéal en juillet, il n’en fallait pas plus. Mais avant d’arriver à notre première destination, Ubud, le trajet sera long!

Le vol pour Bali

Nous avions plutôt bien préparé ce voyage en amont : billets d’avions réservés plusieurs mois à l’avance. Ce sera un Paris – Kuala Lumpur (Malaisie) sur Emirates avec une escale à Dubaï. Quelques jours après avoir fait notre réservation nous avons appris que la compagnie Emirates venait d’ouvrir une ligne Dubaï-Denpasar, la capitale balinaise, grrr. Pour rejoindre Bali depuis KL, nous avons choisi la compagnie Air Malaysia (3 heures de vol) et tous ces billets nous ont coûté 600€ par adulte aller-retour, un peu moins pour le fiston. Nous avons passé deux nuits à KL avant de rejoindre Bali et une fois sur l’île nous avions prévu de séjourner dans 4 endroits différents: 4 jours à Ubud dans le centre, 5 jours à Pemuteran dans l’ouest, 5 jours à Amed dans l’est et enfin 4 jours à Sanur dans le sud-est.

carte de bali

Nous avons réservé nos logements avant le départ, certainement moins économique qu’en négociant sur place mais on s’évitait ainsi du temps perdu en recherche dans chaque ville, ce qui peut vite tourner à la galère en haute saison, surtout avec un enfant aussi patient que le notre!

Première étape : Kuala Lumpur

Avant de rejoindre Bali, nous avons donc fait une étape malaisienne de 2 jours à Kuala Lupur. Mais quelle chaleur dans cette ville! J’avais déjà passé quelques jours à KL il y a une dizaine d’années et je dois dire que j’en gardais un meilleur souvenir… Cela dit, un séjour dans une grande capitale ne s’envisage pas franchement de la même façon avec un enfant de 7 ans que sans enfant! Tout comme le reste des vacances 😉 Pour les accros au shopping et les amateurs de cuisine asiatique cette ville est parfaite. Pour ma part, j’ai bien apprécié le food court nocturne dans le quartier de Jalan Alor.

rue de Kuala Lumpur

Bali, enfin !

Je suis donc ravie de quitter l’aéroport de KL pour rejoindre celui de Denpasar! La première chose qui m’a marqué en arrivant sur cette île c’est le nombre impressionnant de scooters sur les routes, bien plus que de voitures. Encore plus impressionnant, le nombre de personnes capables de tenir sur un seul scooter! On voit régulièrement des familles de 4 personnes, le record que nous ayons vu étant cinq personnes sur un seul scooter! Puis vient l’odeur de l’encens un peu partout, les temples impressionnants, toutes ces statues représentant des dieux hindous, les offrandes à chaque coin de rues, sur les trottoirs, sur la route, dans chaque recoin! Elles sont disposées dans un petit panier et en général les balinais y déposent des fleurs, du riz et d’autres mets, parfois des bonbons… Plus original: des cigarettes, on a même vu une Bintang, la bière locale!

femme qui fabrique un panier pour offrandes à Bali

Sous la table, une femme réalise un petit panier dans lequel on dépose les offrandes, un peu n’importe où, souvent sur les trottoirs comme ici.

Découvrir Ubud

La ville d’Ubud nous met directement dans le bain. C’est une petite “ville”  très animée et touristique, mais qui a gardé son âme balinaise. C’est LA ville culturelle et artistique de Bali, sans être un haut lieu de fiesta comme la ville de Kuta dans le sud. Ubud regorge de petites boutiques d’art, de restaurants et de lieux où pratiquer le yoga. Pour manger nous avons l’embarras du choix dans les “warung” (petits restaurants) tous plus mignons les uns que les autres. Nous avons découvert avec plaisir les plats nationaux : mie goreng (nouilles sautées), nasi goreng (riz sauté), sate lilit (brochettes de poisson au curry), nasi campur, gado gado (ces deux là sont indéfinissables), et bien d’autres spécialités!

brochette Sate lilit

Sate lilit (brochette de poisson au curry)

Je vous propose quelques bonnes adresses que nous avons testé à la fin de ce post.

J’ai beaucoup aimé adoré l’atmosphère particulière qui règne à Ubud, une ville entre entre les rizières.

Fleurs dans une riziere à Ubud

Ville d'Ubud

boutique d'Art à Ubud

Voiture Jaune à Ubud

La ville vivant essentiellement du tourisme, on vous proposera toutes les deux minutes un taksi ou un massage, mais sans jamais insister, il suffit de dire non merci et tout le monde garde le sourire.

Le sourire des balinais

Chose incroyable (quand on vient de Paris ahah), les balinais ont vraiment tout le temps le sourire, et discutent très facilement, pour un peu qu’ils parlent anglais!

 

Sourire petite fille temple Pura Agung Pulaki à Pemuteran à Bali

Conduite et location de scooter à Bali

Nous étions un peu éloignés du centre (au calme!) donc nous opté pour la location de scooters. Il faut dire aussi qu’avec la chaleur qui règne à Ubud, inutile de s’imaginer faire des kilomètres à pied. Pour nous ça a été le véhicule idéal pour découvrir Bali, pour environ 3€ pour la journée. J’ai trouvé la conduite plutôt tranquille. C’est LE moyen de locomotion des balinais, donc il faut faire attention car il y en a partout, mais globalement ils ne roulent pas vite (40-50 km/h en dehors des gros axes). Ils klaxonnent à tout va, non pas pour râler, mais juste pour prévenir! Un scooter ou une voiture vous double, on vous klaxonnera. Si le scooter devant tourne à gauche, il klaxonnera, donc on prend vite l’habitude de klaxonner aussi. La conduite se fait à gauche. L’avantage en deux roues est évidemment de pouvoir se faufiler partout, d’emprunter des chemins qu’on ne prendrait pas en voiture, de pouvoir s’arrêter quasi n’importe où très facilement…

Que faire à Ubud?

Il y a beaucoup à voir dans cette ville : des temples partout! Les balinais ont coutume de dire qu’il y a autant de temples que de maisons! Des rizières très proches, et parfois même en plein centre, cachées derrière les façades des nombreux restaurants et autres petites boutiques. Ici on prône le naturel, le cool, le veggie, le yoga, la méditation, le bien être… Les vestiges d’une ambiance hippie. Il faut se balader dans les rues et ruelles pour le découvrir à son rythme et s’imprégner de cette atmosphère si particulière.

Temple à Ubud

La crête de Campuhan

Nous avons fait une balade magnifique sur la crête de Campuhan. À faire plutôt le matin pour éviter le soleil au zénith!

Crete de Campuhan à Ubud

Crete de Campuhan à Ubud

Et en revenant, nous avons déjeuné dans un magnifique warung qui se trouve en face de l’entrée du chemin qui mène à la crête de Campuhan :  Murni’s Warung. Il y a plusieurs salles dans ce restaurant et plus on descend, plus on se retrouve dans la végétation avec une vue sympa sur la rivière en contrebas. Vraiment de très bons plats et une très belle déco!

Ubud restaurant Murni's Warung

La forêt des singes

Se promener dans la forêt des singes est très agréable aussi. Assez touristique, mais le fiston a beaucoup aimé même si on avait un peu la trouille de se faire embêter par les singes qui guettent le moindre morceau de nourriture qu’ils pourraient chiper ! Nous avons rangé les lunettes de soleil, les casquettes et tout ce qui trainait et pas d’incident majeur à déclarer!

Foret des singes à Ubud Foret des singes à Ubud

Spectacle de danse balinais

Un après-midi, nous sommes tombés un peu par hasard sur une famille balinaise qui faisait la promotion d’un spectacle qui avait lieu le soir même. Ils nous ont proposé de visiter le lieu avant et de choisir nos places. La salle en plein air était magnifique. Nous pensions surtout faire plaisir au fiston, mais il s’est avéré qu’entre la musique particulière assez forte et les costumes parfois effrayants, ça n’a pas été un réel succès de son côté!

J’ai beaucoup aimé découvrir le Legong de Mahabharata, un genre de danse balinaise classique. Les gestes sont incroyablement précis, tout est très travaillé, jusqu’à la position des mains, des doigts, et même les yeux!

Nos bonnes adresses

Hôtel

Nous logions au Tegal Sari, le lieu a un charme fou! Une très belle vue sur les rizières, en retrait de l’agitation d’Ubud. Prix de cette chambre pour 3 : environ 42€/nuit.

Jardin de l'hotel Tegal Sari à Ubud Chambre d'hotel au Tegal Sari à Ubud Piscine de l'hotel Tegal Sari à Ubud

Restaurants

Côté restos, voilà ce que nous avons testé et approuvé :

Laba Laba : une très longue attente je ne pourrai pas le nier, mais c’était tellement bon ! On y a dégusté un nasi campur, un nasi goreng et un mi goreng.

Ibu Oka : c’est LE resto où aller pour découvrir la spécialité balinaise, le babi guling (un assortiment de morceaux de cochon de lait), petite portion mais très très bon!

Baby guling à ubud

Murni’s warung : je vous en ai parlé précédemment, c’est le resto idéal après avoir fait la balade sur la crête de Campuhan. Un resto charmant, une vue splendide et des plats délicieux…

Mi Goreng au restaurant Murni's Warung à ubud Ubud restaurant Murni's Warung

Dapur Bunda : un dernier petit warung sans prétention d’extérieur, mais l’étage est vraiment plein de charme, ils servent de très bons jus de fruits frais, et tous les plats classiques (mie goreng, nasi goreng, etc.)

Restaurant Dapur Bunda à Ubud Nasi Goreng au Dapur Bunda

Il y a également des restaurants surprenant au coeur de la ville avec vue sur les rizières! Nous en avons testé un dont je n’ai pas retenu le nom car il n’était pas sensationnel, mais rien que pour la vue de nuit un soir de pleine lune ça valait le coup. Il y en a plusieurs en quittant le centre d’Ubud et en allant vers la forêt des singes.

Je sais qu’on ne vient pas à Bali spécialement pour les glaces mais ayant une excellente adresse je ne résiste pas à la partager! Les parfums sont absolument délicieux (la noix de coco notamment est à tomber…). Le glacier s’appelle Gelato Secrets et vraiment il vaut le détour. Pour notre plus grand plaisir, on a retrouvé ce glacier à Sanur, notre dernière étape de ce voyage, donc je peux vous assurer qu’on l’a testé plus d’une fois ?

Après 4 nuits à Ubud, enchantés de nos découvertes visuelles, olfactives et gustatives, nous partons en direction de Pemuteran et commençons nous aussi à avoir ce sourire balinais qui ne nous quitte plus!

Vous pouvez découvrir la suite de notre voyage à Bali ici > De Ubud à Pemuteran, et là > De Pemuteran à Amed

J’ai découvert ici la cuisine balinaise et j’ai a-do-ré ! Et la bouffe chez nous est un élément très important du voyage 😉 Nous ne sommes pas les seuls car j’ai lu que le tourisme culinaire était de plus en plus tendance. Et vous, pour un voyage gastronomique vous choisiriez quel pays ?

 

You Might Also Like...

10 Comments

  • Reply
    greencoquelicot
    30/07/2015 at 10:20

    Wahouuuuu !!
    Tu vois, je n’ai jamais été attirée par Bali (j’en ai l’image fiesta et touristes à gogo), mais là tu m’as complètement fait changé d’avis !
    Ca a l’air super !
    J’adore la cuisine asiatique, je trouve ça tellement bon ! Tes photos me donnent faim en tout cas… et cet hôtel avec la piscine, wahou !
    Quand j’étais en Chine j’étais impressionnée également par le nombre de personnes pouvant tenir sur un scooter… je crois qu’on en avait vu 7 un jour ! Je ne sais pas si c’était pareil à Bali, mais on voyait aussi des personnes sur un scooter ou vélo qui transportait une charge impressionnante, à se demander comment ça tient !
    Je garde un souvenir assez mitigé de Kuala Lumpur où j’étais restée 2 jours aussi… je n’ai pas été très séduite, mais c’est surement une ville qui nécessite un peu de temps pour la découvrir !
    Hâte de lire la suite !

    • Reply
      BrennigNews
      30/07/2015 at 16:15

      Contente d’avoir pu te montrer une autre facette de Bali que celle que tu avais en tête! On a évité le sud de l’Ile (Kuta notamment) qui est apparemment le plus touristique et effectivement fiesta à gogo. Du coup je n’ai pas du tout vécu cet aspect là et je m’en porte très bien 🙂 Côté cuisine on a vraiment été servi, c’était un régal!
      Oui, oui, les scooters où on aperçoit à peine le conducteur tant il transporte de marchandise sur sa bécane, je vois tt à fait de quoi tu veux parler!
      Concernant KL, j’y avais passé qques jours il y a une dizaine d’années, j’en gardais un meilleur souvenir… Mais il faut dire que là, avec le décalage horaire, la chaleur, l’humidité et surtout le fiston, c’était pas pareil!

  • Reply
    AurélieOH
    31/07/2015 at 06:50

    y a pas à dire, ça donne envie ! hâte de lire la suite de votre voyage !

    • Reply
      BrennigNews
      31/07/2015 at 16:21

      Contente que ça t’ait plu ! Je m’attèle à la suite 😉

  • Reply
    Stefani
    03/08/2015 at 16:00

    Rha la la cette première partie donne envie j’ai hate de lire la suite et je suis à 2 doigts de booker un billet pour Bali pour l’année prochaine 😉

    • Reply
      BrennigNews
      04/08/2015 at 09:11

      Ahah, attend avant de réserver on ira ensemble!;) On songe très sérieusement à y retourner!

      • Reply
        Stefani
        04/08/2015 at 23:33

        Ah mais carrément j’en suis ?

  • Reply
    Cara
    17/08/2015 at 10:06

    7 ans déjà ? Il a bien grandi votre petit caillou ! Ça a l’air vraiment chouette, moi qui ne suis pas spécialement attirée par Bali à la base… 🙂

    • Reply
      BrennigNews
      17/08/2015 at 20:50

      Et oui 7 ans! Mais quand je vois les photos de vos enfants je constate que le temps ne s’arrête pas chez vous non plus! 😉

  • Reply
    Lola Marlowe
    20/08/2015 at 10:17

    Super récit!
    Tellement envie d’aller à Bali… C’est un voyage que j’ai envie de faire seule, avec mon sac à dos.

Leave a Reply