Digital nomad

Travailler à distance : mon expérience du télétravail

C’est la reprise !

Après une magnifique semaine sur l’île de la Réunion, que vous raconterai bientôt, c’est la rentrée. On était bien en vacances, alors A1 (le fiston) traine un peu des pieds pour reprendre le chemin de « l’école » et moi celui du travail, enfin du télétravail. Mais une fois qu’on aura trouvé notre rythme, comme toujours, ça va le faire !

J’ai bien envie cette fois de vous parler de ma rentrée à moi. A côté de l’école à la maison, qui me prend évidemment pas mal de temps, je travaille à temps partiel, à distance. Sans contrainte géographique, je travaille à partir de mon ordinateur : c’est ce qui fait de moi une digital nomad.

 

Le télétravail et moi : une longue histoire

Je commence à avoir une certaine expérience dans le domaine. Il y a 6 ans je suis allée vivre une année à l’Ile Maurice et j’ai conclu un accord avec mon entreprise : j’ai pu continuer à travailler à temps partiel à distance. C’était une chance de pouvoir garder mon emploi malgré la distance qui me séparait de mon entreprise, qui n’est absolument pas présente sur l’île Maurice. A vrai dire, je connais peu d’entreprise et de manager prêts à accorder une telle confiance en leur salarié.

Comment ai-je fait pour que mon employeur accepte de me laisser travailler à plus de 10 000 km ?

  • L’essentiel : nous partions sur une très bonne base en matière de confiance
  • Le côté rassurant : je réalise un travail de production, qui est quantifiable et contrôlable quotidiennement
  • Le petit plus : le décalage horaire jouait en ma faveur et celle de l’entreprise

Plutôt que d’avoir à chercher quelqu’un pour me remplacer durant cette année où j’allais vivre à Maurice, mon entreprise m’a laissé tenter l’aventure. Et le retour d’expérience a été super positif.

Puis, après cette année à l’étranger, j’ai repris mon poste dans l’entreprise, en conservant une journée hebdomadaire en télétravail.

Bien-sûr, le travail à distance au quotidien sur le long terme n’a rien à voir avec le télétravail un jour par semaine. Ayant pratiqué les deux, je partage avec vous mon expérience.

mon espace de travail pour le télétravail

 

Les avantages du télétravail

  • Terminé le temps perdu dans les transports, et quel luxe !
  • Fini l’open space bruyant. Vous aimez travailler dans le silence total ou en musique ? A vous de choisir votre ambiance de travail.
  • Grâce au télétravail, on échappe à ce mal très français qu’est la réunionite aigüe, un gain de temps considérable.
  • Personnellement, je suis bien plus productive en télétravail qu’au bureau.
  • Une plus grande liberté dans la gestion de son temps : si je veux commencer plus tôt pour finir plus tôt, c’est possible.
  • Plus de souplesse dans la vie professionnelle, avec une répercussion positive sur la vie personnelle : la possibilité d’aller chercher le fiston à l’école de temps en temps, profiter de la pause déjeuner pour aller courir 45 minutes… des petits moments qui rendent le quotidien plus agréable.

 

Les inconvénients du télétravail

  • Une autonomie qui peut faire peur… aux autres. Le télétravail conserve encore dans certains esprits une image négative de glandouille devant sa télé. D’où très certainement la plus grande productivité des télétravailleurs, comme s’il fallait prouver qu’on « mérite » ce télétravail.
  • Une déconnexion plus difficile. Smartphone, ordinateur portable, on garde un peu la tête dans le boulot en permanence. On flippe de louper un appel parce qu’on doit « prouver » qu’on est toujours joignable, encore plus à distance !
  • L’isolement (pour le télétravail exclusif) : personne avec qui papoter à la machine à café, un déjeuner vite fait devant l’ordi… Ah ça pour être tranquille on est tranquille, mais sur le long terme les collègues peuvent manquer (mais les ragots de nana du 3ème ne nous manquent pas).
  • A distance, on est forcément un peu moins dans le quotidien de l’équipe. Même si on se contacte tous les jours (vive les nouvelles technologies), ces petites choses qui font la cohésion du service nous échappent forcément un peu.
  • Sortir du cadre du bureau, tout en restant productif, demande de faire preuve d’une vraie rigueur. En allant au bureau, on endosse sa fonction comme on endosserait l’uniforme, on est conditionné par cune ambiance de travail. A la maison, si on est moyennement motivé, tout est tentation. On peut avoir l’impression d’avoir la journée devant soi et en profiter pour lancer une machine, aller à la Poste chercher ce colis qui nous attend, répondre au coup de fil de maman… Et vite réaliser que la journée est presque terminée !

espace de travail pour le télétravail

 

Alors le télétravail, pour ou contre ?

1000 fois pour évidemment !

Mais il faut avoir savoir poser des limites. Pour moi, les qualités essentielles pour pouvoir télétravailler sont l’autonomie bien-sûr, mais aussi une excellente organisation dans le travail, une grande capacité de concentration et une volonté de fer. Il faut aussi avoir en tête que le télétravail n’est pas la solution à tout. Si on en a par-dessus la tête de son boulot, il y a fort à parier que travailler à distance n’y changera rien.

 

Pourquoi, cette fois, les choses sont différentes

Je vis à nouveau à l’île Maurice depuis quelques mois, avant de partir ailleurs, mais je dois avouer que je vis les choses très différemment de ma première expérience.

J’ai réduit mon temps de travail à 50% pour me dégager du temps et pouvoir faire l’école à la maison à notre fils. J’ai déjà évoqué les difficultés que je rencontre face à l’instruction en famille. Finalement, ce qui est difficile c’est de lui faire comprendre que je suis très présente à la maison mais pas disponible pour autant. Bien qu’étant habituée depuis longtemps au télétravail, être quotidiennement à la maison avec mon fils et maintenant mon mari qui va lui aussi travailler à la maison, c’est une autre paire de manche ! J’ai mis du temps à l’admettre mais je suis moins productive. Je ne suis plus dans la bulle que je m’étais construite pour travailler en solo à la maison. Etant plus facilement déconcentrée, plus souvent interrompue, je mets un peu plus de temps pour faire le même boulot. Maintenant que j’ai intégré ça, je m’adapte, je revoie mes ambitions à la baisse, je fais un planning et j’essaie de créer une autre bulle, plus résistante !

 

➡️ Et vous le télétravail, ça vous tente ? Vous le pratiquez déjà ? Vous y voyez quelques inconvénients ou que des avantages ?

 

You Might Also Like...

2 Comments

  • Reply
    Philippe
    09/01/2018 at 09:35

    Etant en télétravail 4j par semaine je te rejoins sur le côté difficile à faire comprendre aux enfants que tu es là mais pas disponible pour autant, surtout pendant les vacances et les mercredis, et encore nous ils s’entendent bien et peuvent jouer ensemble mais je rappelle régulièrement à Ethan que quand je suis dans le bureau c’est comme si je n’étais pas là.
    Avoir un espace dédié au télétravail aide aussi à se mettre dans sa bulle et être productif, mais bulle ou pas quand la tâche n’est pas passionnante comme ça arrive de temps en temps tout est source de distraction, à la maison comme au boulot 😉

    • Reply
      Nomadic Bernique
      09/01/2018 at 19:44

      Ahhh, j’attendais ton retour d’expérience sur le sujet! Oui un espace dédié ça aide beaucoup. Actuellement, nous louons une maison mais il n’y a pas de bureau. Nous faisons donc du coworking dans le salon, pas idéal pour la concentration !!
      tu n’as pas tord pour le reste, quand la motivation n’est pas là c’est compliqué partout 🙂

Leave a Reply